FORUM OFFICIEL FRANCAIS sur la grande SAGA de DYNASTIE ( OIL )
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 6 Jan - 18:10

Ca n'était pas logique qu'elle vive à l'hotel quand Sable l'a racheté mais sinon, quand c'était le sien, ça peut se comprendre. En tout cas c'est plus logique que le fait qu'elle vive dans un duplex alors que Cecil lui avait légué sa maison (qui était aussi grande que celle de blake).

Pour le côté "emblématique", je suis on ne peut plus d'accord. C'est comme l'hotel "la Mirage", on aurait dû le reconstruire. Je le trouvais plus beau que le Carlton en plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 9 Jan - 21:14

Quoiqu'il en soit il est sûr que la disparition de l'appartement d'Alexis marque la fin du DYNASTY de la grande époque...


EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

James Healey, un acteur médiocre qui interprétait Sean, le mari d'Alexis, était un type bizarre, qui ne s'était pas rendu très populaire auprès de l'équipe, en se vantant en permanence en déclarant "Laurence Olivier était un grand pote à moi", quand chacun sait que les "potes" de Laurence Olivier étaient plutôt du style de Ralph Richardson et John Gielgud. Mais nous essayâmes de nous entendre avec lui, même s'il avait un ego démesuré.
La cérémonie du mariage d'Alexis et de Sean fut réalisée dans une hacienda mexicaine, ornée d'objets du pays sur les murs et les plafonds. Elle était construite sur le Niveau 7, mais paraissait parfaitement authentique, jusqu'aux pots et casseroles en cuivre suspendus au-dessus de nos têtes, et la bougainvillée qui montait sur les murs.
Le 18 octobre 1988 (Note : je pense qu'il s'agit plutôt de l'année 1987, puisque cette épisode fait partie de la saison 8 diffusée aux Etats-Unis de septembre 87 à mars 88) je me tenais avec James devant le pasteur, portant une robe décolletée en dentelle rouge avec des orchidées rouges dans les cheveux ("Je ne pense pas que ce mariage tienne lontemps," avais-je dit à Nolan, ainsi nous décidâmes, plutôt cyniquement, puisqu'il s'agissait du quatrième mariage d'Alexis, que le rouge était la couleur appropriée.)
Quand Irving Moore cria, "Action !", le pasteur entonna solennellement, "Alexis, prenez-vous cet homme pour ép..." et fut interrompu par un énorme vombrissement, comme celui d'un train express. Tous les pots au-dessus de nous tremblèrent, ainsi que les murs de la hutte en adobe. On ne s'arrête jamais au milieu d'une prise et j'essayai d'ignorer ce qu'il se passait, jusqu'à ce que j'entendis des hurlements de terreur provenant du plateau d'à côté.
"Tremblement de terre ! Tremblement de terre ! Mon Dieu, c'est le grand tremblement de terre !" hurla quelqu'un. "Il faut sortir d'ici !"

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 13 Jan - 16:20

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Le grondement s'intensifia, des pots et des casseroles nous tombèrent dessus et le plateau entier commença à vibrer, oscillant littéralement d'une extrémité à l'autre. Tout le monde se mit à courir pour sauver sa vie, et James Healey, me poussant hors de son chemin, courut plus vite que les autres. J'étais sortie si rapidement que j'avais laissé mes sandales rouges sur le plateau.
Il reignait un désordre indescriptible à l'extérieur du Niveau 7. Tous les acteurs et techniciens des autres feuilletons s'étaient précipité dehors, où ils pensaient trouver la sécurité. O combien nous étions dans l'erreur. Le sol se tordait, le bitume et le pavé ondulaient tels des serpents sous une couverture. Le bruit était assourdissant. Il n'y avait aucun moyen de s'échapper, nul endroit où aller, et il était impossible de trouver l'équilibre sur le sol frémissant.
Un électricien mesurant plus d'un mètre quatre-vingt dix mit ses bras autour de moi, de façon réconfortante. Je m'accrochai à lui et dit en tremblant, "Oh, Grand John, j'ai si peur".
Je pus sentir l'énorme corps de Grand John trembler lorsqu'il déclara "Bébé, j'ai peur moi aussi, j'ai vraiment peur."
Je portai mes mains à mes oreilles pour essayer de me protéger de l'horrible bruit. Les gens couraient en hurlant, complètement paniqués. Les décors non endommagés semblaient prêts à s'effondrer. Etait-ce "le grand tremblement de terre" dont les habitants de Los Angeles étaient menacés depuis si longtemps ? Alors que nous nous tenions là, les vibrations s'apaisèrent progressivement, et Bobby Dee, notre assistant metteur en scène, dit à tout le monde que nous pouvions aller prendre un café, et qu'ils essayaient de voir ce qu'il se passait.
Je me libérai des bras de Grand John, je lui promis de revenir si les vibrations reprenaient, et je filai à toute allure avec Judy et quelques autres à la salle de maquillage pour fumer une cigarette. James Healey s'assit sur une chaîse, d'un air guindé, paraissant encore plus pâle que d'habitude, et je m'assis sur l'autre chaîse.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 20 Jan - 15:49

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Nous allumâmes une cigarette, et rapidement tout le monde se mit à rire de façon hystérique, comme font les gens après une grosse frayeur. Judy alla chercher le café et nous discutâmes avec émotion, quand soudain ce bruit épouvantable et inquiétant de train passant à toute allure dans un tunnel recommença. La pièce commença à trembler.
"Oh, mon Dieu, nous allons tous mourir !"cria James d'une voix paniquée et haut perchée, et il se précipita dehors en hurlant, "Il faut sortir d'ici avant que ce fichu immeuble ne s'effondre sur nous !".
"Quelle galanterie," murmurai je alors qu'il me poussa de côté, mais je n'avais pas besoin qu'on me le dise deux fois. Je bondis en bas des escaliers de service, Judy me suivait, maintenant en équilibre plusieurs tasses de café fumantes.
"Oublie ce fichu café !" lui dis-je d'une voix entrecoupée. "C'est du cognac dont nous avons besoin."
"Où vas tu ?" hurla Judy.
"Au parking." Je me mis à courir à travers le macadam tremblant. "Ce doit être l'endroit le plus sûr car il n'y a pas d'immeubles à proximité."
Je m'assis avec mon "équipée de naufrage", avec un rire épouvantable, au milieu du parking vide. L'accessoiriste m'apporta ma chaîse de metteur en scène et une bouteille de cognac, mais j'étais convaincue que la terre allait se fissurer en deux sous nos yeux, et que nous serions tous aspirés dans ses mâchoires grandes ouvertes.
Au cours de cette chaude matinée d'octobre, le parking des studios de WARNER HOLLYWOOD était un grand espace vide. Le photographe Eddie Sanderson arriva pour prendre des clichés des dernières noces d'Alexis, et nous écoutâmes la radio dans sa voiture. "Nous nous attendons encore à d'autres répliques," déclara le speaker stoïquement. "Probablement aussi fortes que le premier tremblement de terre."
"C'est terminé," dis-je à Judy, les dents serrées. "Il faut que je quitte Los Angeles. Je n'en peux plus."
La terre continua à trembler avec intermittence, mais les secousses s'atténuèrent peu à peu, et deux heures plus tard je retournai au Niveau 7 pour achever la cérémonie de mariage.
Les présentateurs de télévision essayèrent d'apaiser l'inquiétude des habitants de Los Angeles. "Le séisme n'a été que de 7,5 sur l'échelle de Richter. Il ne s'agit absolument pas du Grand Tremblement de terre."
Quoiqu'il en soit, je n'étais pas rassurée. Tout le monde savait que Los Angeles était promis à un énorme tremblement de terre dévastateur avant la fin du siècle, et les compte rendus à la radio étaient horrifiants : des immeubles s'étaient effondrés, des gens étaient morts et des dizaines d'autres s'étaient retrouvés emprisonnés pendant des heures dans des ascenseurs. Puisque ma plus grande frayeur avait toujours été de me retrouver enfermée dans un ascenseur au cours d'un tremblement de terre, je pris une décision. J'allais vendre Cabrillo (NOTE : résidence de Joan Collins à Los Angeles) et repartir en Europe aussi vite que possible.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 27 Jan - 16:37

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

DYNASTY avait perdu de son éclat. L'ancienne série chouchou de la télévision, avec ses scénarios brillants et légèrement exagérés, ses personnages séduisants et flamboyants, avait des problèmes. Suite à un nouveau remaniement des responsables d'ABC, la nouvelle équipe de dirigeants n'était pas fan de notre série, et ils décidèrent qu'ils n'en voulaient plus sur leur chaîne. De nouveaux programmes, plus brillants, avec plus de fraîcheur, plus modernes que nous, étaient à la mode. Des séries comme MURPHY BROWN, ROSEANNE et THE GOLDEN GIRLS montaient dans les taux d'écoute, et ABC pensait que les téléspectateurs étaient lassés de l'éclatante irréalité de DYNASTY. Le seul soap opera du soir qui s'en sortait à peu près bien était KNOTS LANDING (NOTE : connu en France sous le nom de COTE OUEST), qui était beaucoup plus proche de la vie réelle. L'un des responsables d'ABC nous dit un jour en plaisantant : "Ces femmes font vrai dans ce feuilleton, elles ne sont pas maquillées et habillées avec démesure comme les poupées Barbie que vous êtes, les filles."

Puis, lors de la saison 1986-87 (NOTE : il y a probablement ici une erreur chronologique de Joan. Selon mes sources, DYNASTY fut diffusé aux Etats-Unis le mercredi soir à 21h jusqu'à la 7ème saison 86-87, la 8ème saison 87-88 fut diffusée le mercredi soir à 22h, et ce n'est que lors de la 9ème et dernière saison que la diffusion passa au jeudi soir à 21h), ABC opéra un changement, ou peut être était-ce délibéré. Ils changèrent la case horaire habituelle de DYNASTY, la faisant passer du mercredi à 21h au jeudi à 20h. Les acteurs trouvèrent cela suicidaire. Les fans qui regardaient DYNASTY depuis des années pensaient qu'il serait programmé à l'heure habituelle. Etant donné qu'ABC n'avait même fait aucune annonce informant du changement d'horaire, nous perdimes immédiatement un grand nombre de téléspectateurs, et DYNASTY commença à couler inéxorablement dans les sondages perdant toujours plus de téléspectateurs.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIS_W
Le WEBMASTER
avatar

Masculin Nombre de messages : 339
Age : 50
Localisation : GIRONDE ( 33 )
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Sam 28 Jan - 17:01

A mon avis c'était fait exprès pour couler la série ! FURIEUX

_________________
Merci de votre fidélité Kris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie2000.free.fr/
coco774
MEGA Foro FAN
avatar

Féminin Nombre de messages : 199
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Sam 28 Jan - 17:43

oui, ils devaient avoir un sérieux manque de motivation.

dommage pour tous. TRISTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Dim 29 Jan - 14:56

CHRIS_W a écrit:
A mon avis c'était fait exprès pour couler la série ! FURIEUX
Et aussi une manière de se débarasser de Aaron Spelling dont c'était la dernière série sur ABC (après plus de 10 ans de quasi monopole des programmes).

Personnellement, je ne pense pas que c'était une grosse perte que la série soit annulée. Linda Evans était partie, Joan Collins était sur le départ.... Leurs rôles auraient sûrement été supprimés définitivement dans une 10ème saison et nous n'aurions jamais assisté à la retrouvaille entre tous les personnages dans "la Réunion".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 3 Fév - 16:46

Je pense que le DYNASTY des dernières saisons s'était beaucoup trop éloigné du DYNASTY d'origine, trop d'incohérences s'étaient accumulées, les intrigues étaient devenues complètement plates et banales, il n'y avait plus le sens du détail comme il l'est souligné dans HOLLYWOOD SERIES.
Il aurait donc fallu une grande prise de conscience des responsables et producteurs, et même si les responsables d'ABC avaient donné leur feu vert pour la suite, je pense qu'il n'avaient pas à l'époque le recul nécessaire qu'il aurait fallu pour se remettre en question et corriger tout ce qui contribuait au déclin de la série, et c'est bien dommage...


EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Il n'y avait plus assez d'argent dans le budget de la série pour engager de grandes stars de cinéma comme Rock Hudson et Charlton Heston, et ABC se plaignit amèrement des salaires énormes des vedettes de DYNASTY. Il est vrai que nous gagnions tous un argent considérable. Je n'apparaissais plus que dans un épisode sur trois, et ABC commença à recevoir des lettres de plaintes : "Où est Alexis ? Elle nous manque." et "Ces nouveaux épisodes sentent mauvais." Mais les téléspectateurs sont versatiles et leur intérêt pour DYNASTY déclinait.
Puis, s'ajoutant à nos problèmes, les scénaristes qui participaient au feuilleton depuis le début nous quittèrent, et David Paulsen, un scénariste en chef et producteur fut engagé. ABC voulait moderniser DYNASTY et le faire davantage ressembler à ROSEANNE et à MURPHY BROWN. Mais Aaron et Doug ne furent pas d'accord : ils voulaient que DYNASTY soit aussi éclatant et prestigieux qu'avant, et il y eut beaucoup de querelles en coulisses entre les responsables.
Autrefois les magnats du cinéma gardaient leurs fonctions pendant vingt-cinq ou trente ans. Aujourd'hui, d'énormes sociétés absorbent les studios et sociétés de production à un rythme effrayant, et le responsable d'une chaîne garde son poste en moyenne pour une période de vingt-cinq à trente mois ! La plupart des nouveaux responsables d'ABC avaient une trentaine d'années. Ils trouvaient que DYNASTY était démodé et souhaitaient l'exterminer. Lorsqu' à la fin de la saison 1987/88 DYNASTY n'était pas encore mort, on entendit un responsable faire cette remarque, "Ce feuilleton est comme la Vilaine Sorcière de l'Ouest. Elle ne mourra décidément pas. Je crois qu'il faudra lui enfoncer un pieu dans le coeur."
Les acteurs discutaient avec inquiétude des scénarios aux intrigues de plus en plus faibles et se demandaient pourquoi ABC souhaitait détruire une poule aux oeufs d'or qui avait toujours du succès dans plus de quatre-vingt six pays. Quel snobisme à l'envers leur faisait mépriser un feuilleton dont les principales caractéristiques étaient la richesse, l'opulence et la beauté ? Pourquoi souhaitaient-ils rabaisser tout et tout le monde au niveau de ROSEANNE, ses tenues débraillées et sa chaotique demeure ?
Il est vrai que cela représentait la vraie vie pour beaucoup de gens, mais, à mon avis, la vraie vie ce n'est pas ce que les téléspectateurs de cinéma et de télévision souhaitent voir en permanence. Ils aiment se laisser emporter par l'imaginaire et l'évasion. Mais tristement, à la fin des années quatre-vingt tout commença à changer et le mot prestige commença à avoir une connotation négative.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 10 Fév - 16:45

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Le personnage d'Alexis se révéla avoir tant de succès que les producteurs décidèrent de faire venir une autre garce pour rivaliser avec elle : Stephanie Beacham.

Stephanie et moi avions beaucoup en commun. Toutes les deux anglaises, nous avions démarré au théâtre, puis nous étions passées au cinéma, et nous étions réputées pour incarner des femmes autoritaires, dures, sachant se battre.
Stephanie fut engagée dans le rôle de Sable Colby, la cousine d'Alexis et sa pire ennemie jurée. La fortune d'Alexis était sur le déclin, et Sable était supposée être plus riche que la cousine qu'elle détestait avec une passion virulente.

Dans le premier épisode où apparaît Sable elle annonce à Blake avec splendeur : "Je vais nous débarrasser d'Alexis." et fait tout son possible à partir de là pour y parvenir.



A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 17 Fév - 16:12

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Peu de temps après mon divorce (NOTE : Joan fait ici un petit retour en arrière puisque son divorce d'avec Peter Holm date de 1987), j'eus une expérience qui me fit perdre mon sang froid. Les deux gardes bien payés de mon entrée principale avaient eu pour consigne de contrôler tous les visiteurs et de ne laisser entrer personne sauf en cas d'instruction spécifique. C'était un dimanche, jour de repos de ma gouvernante, et je n'attendais aucun visiteur. Pour la première fois deouis mon divorce agité, les paparazzi semblaient avoir disparu, partis à la recherche d'une nouvelle proie. Avec eux s'en était allé l'hélicoptère omniprésent qui rasait ma maison plusieurs fois par jours, un paparazzo portant une barbe noire y était niché avec une sangle fixée à la taille. J'étais détendue, rêvant d'un déjeuner.
Je venais de sortir de la douche, enveloppée de serviettes, et je flânais dans ma chambre. Alors que je me tenais à la fenêtre, pensant que la vie allait être formidable à présent, deux adolescents surgirent dans ma chambre, les bras tendus.
Mon ventre se figea de peur. "Que faîtes-vous ici ?" hoquetai-je. Des titres de journaux envahirent mon esprit : "UNE STAR POIGNARDEE DANS SON LUXUEUX BOUDOIR", "QUATRE FOIS DIVORCEE ET BRUTALEMENT TUEE PAR UN GANG D'ADOLESCENTS", "LA MORT DE LA DIVA DE DYNASTY". Pour l'amour de Dieu, où se trouvaient les gardes payés quarante dollars de l'heure ? Je pris une profonde respiration. Il fallait que je me contrôle, il ne fallait pas que je laisse transparaître ma terreur. Je m'avançai vers les intrus, à la manière d'Alexis, de sa façon la plus menaçante, ce qui n'est pas facile lorsque votre tenue se limite à deux serviettes.
"Que voulez-vous ?" demandai-je.
Les adolescents sourirent, et s'avancèrent vers moi d'un air assuré ;
çà y est pensai-je, lorsque leurs mains atteignirent leurs poches. A présent une arme allait sortir. Arme blanche ou arme à feu ? Pour une raison inconnue, je n'avais plus peur. J'avais survécu à des choses pires que celle là. J'avais surmonté l'accident de Katy, m'étais retrouvée prisonnière des flammes (NOTE : dans un hôtel à Paris en 1964), avais échappé de peu à des accidents d'avions et de voiture, et ce n'étaient pas ces deux gamins qui allaient m'achever. J'allais le leur faire comprendre.
"Comment osez vous pénétrer chez moi !" grondai-je, alors que l'une de mes serviettes glissa de quelques centimètres. Ma voix était stridente de fureur, mais ils ne bronchèrent pas, ils restèrent là à me contempler. "Fichez moi le camp d'ici tout de suite !"
"Oh, Alexis, nous t'adorons !" dit la fille, qui avait sorti de sa poche pour toute arme un carnet d'autographes.
"Tu es notre star préférée. Puis-je avoir ton autographe ?"
"Nous voulions juste vous voir pour de vrai." Le garçon paraissait blessé. Il mesurait au moins un mètre quatre-vingt cinq, et se dressait par dessus moi de façon intimidante.
J'avais deux étrangers dans ma chambre, j'étais seule, mouillée, et seulement vêtue d'une serviette.
"Ce ne sont que deux chasseurs d'autographes," me dit une voix intérieure.
"Non ! Ce sont des agresseurs et des assassins," me dit une autre voix intérieure.

A SUIVRE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coco774
MEGA Foro FAN
avatar

Féminin Nombre de messages : 199
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 17 Fév - 18:06

Merci Thierry pour tes traductions du vendredi.
Vivement la suite !
BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maud
MEGA Foro FAN


Nombre de messages : 384
Age : 42
Localisation : Denver !!!!!
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Sam 18 Fév - 9:46

Oui c'est très sympa de ta part Thierry ! Merci BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Sam 18 Fév - 18:59

Merci, merci, merci! ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 24 Fév - 15:06

Un grand merci pour vos encouragements ! BISOUS

Je vous livre la suite des aventures de Joan :


EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Dans un élan de fureur je me mis à pousser les gamins de force hors de mon énorme chambre, jusque dans le séjour, encore plus énorme.
"Sortez de chez moi ! Comment osez-vous pénétrer dans ma chambre ? Pourquoi les gardes vous ont-ils laissé entrer ?"
"Nous leur avons dit que nous étions votre neveu et votre nièce," me dit la fille. Cela dépassa mon imagination. Puis la fureur prit le dessus et je les poussai plus fort. A l'évidence terrifiés, ils prirent leurs jambes à leur cou et s'enfuirent.
Je réalisai que ma serviette avait glissé jusqu'à ma taille, et que les gamins avaient affronté une mégère aux seins nus poussant des cris perçants.
Mon coeur battait si fort que je pensais que mes vaisseaux allaient éclater.
J'enfilai une robe et me dirigeai tel un ouragan jusqu'aux deux gardes qui mâchaient leur chewing-gum, penchés nonchalamment, observant au bas de la colline les intrus qui battaient en retraite.
"Que diable se passe t'il ici ?" hurlai-je. "Vous êtes fous ? Comment osez-vous laisser entrer ces gens ?"
"Oh, mince alors. Je suis désolé Miss Collins." déclara Brad, dont le QI était à l'évidence à peu près aussi grand que son chapeau. "Ils nous ont dit qu'ils étaient de votre famille."
Je le fixai froidement, puis lui dit, "Etes vous daltonien en plus d'être à moitié écervelé ?"
Je retournai tel un ouragan dans la chambre et j'appelai Judy pour lui dire de virer les gardes.
"Je serai plus en sécurité si je mets simplement l'alarme," raisonnai-je. "Au moins elle se déclenchera si quelqu'un essaye de pénétrer dans la maison. Je serai avertie et la police arrivera en moins de trois minutes."
Ah, les dangers d'être une célébrité mondiale. Je commençais vraiment à en avoir assez de cette existence dans une cage dorée, il fallait que je quitte Los Angeles.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 3 Mar - 15:25

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

L'ère flamboyante de Reagan arrivait à son terme et le message était clair : "George Bush est l'avenir de l'Amérique." (NOTE : il s'agit bien sûr de George Bush père.)
Les producteurs de DYNASTY tentèrent vaillamment de réduire le faste, passé de mode, en essayant d'habiller certains des plus jeunes acteurs comme Emma Samms et Heather Locklear avec des tenues plus décontractées.





Stephanie Beacham et moi-même, quoiqu'il en fut, restâmes inflexiblement habillées sur notre trente-et-un.





A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 3 Mar - 16:46

C'est vrai qu'Emma Samms a des tenues IMMONDES dans la dernière saison. ^^;;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 10 Mar - 15:08

Gilles_Denver a écrit:
C'est vrai qu'Emma Samms a des tenues IMMONDES dans la dernière saison. ^^;;

Paradoxalement c'est aussi dans cette saison qu'elle est plus attachante...


EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

DYNASTY était en chute libre en Amérique mais était toujours énormément populaire en Europe, et il m'était toujours impossible de me promener dans n'importe quelle rue d'Italie, de France ou d'Angleterre, ou même de quelque minuscule île grecque, sans entendre les cris d'une personne me reconnaissant.
Bien que n'apparaissant que dans la moitié des épisodes de DYNASTY, j'étais déçue de n'avoir, même dans ceux là, que quelques scènes. David Paulsen, notre nouveau patron, essayait désespérément de remplir sa mission en ramenant la série au même niveau que ROSEANNE et GOLDEN GIRLS (NOTE : Diffusé en France sous le titre LES CRAQUANTES), et donc moins de place pour la prestigieuse Alexis. Mais bien que ces séries puissent être comparées à des sardines sur un toast, et DYNASTY à du caviar, nous perdions notre style, notre identité, ainsi que les télespectateurs qu'il nous restait à une vitesse effrayante.
Nous savions que la mort de DYNASTY était imminente, mais nous ne savions pas quand elle aurait lieu. Le scénario final fut ridicule. La dernière scène du dernier épisode montre une dispute violente entre Alexis, Sable, Dex et Adam au balcon du premier étage de l'hôtel de Sable. Alors qu'Alexis arrive, Sable lance d'un air sarcastique, "Ah, voici Maman chérie qui fait l'une de ses grandes entrées, comme d'habitude."
Etant donné que je portais un ensemble à pantalon noir relativement sobre alors que Stephanie portait un mini-ensemble serré en paillettes de couleur de cyclamen, les cheveux fortement crêpés, avec d'énormes épaulettes, un profond décolleté et des dizaines de diamants, cette phrase n'avait vraiment aucun sens.
Sable se vante ensuite d'être enceinte de Dex.
"Comme c'est mignon." déclare Alexis calmement en allumant un cigarillo. "Un bébé pour Sable pour changer de vie."
Cela met Sable en furie et la dispute monte d'un cran lorsqu' Alexis lance d'un air sarcastique, "Naturellement, elle irait avec le seul homme de Denver qui la trouverait attirante."
"Je lui ai prêté une épaule pour pleurer," déclare Dex furieusement.
"Ce n'est pas la seule chose que tu lui aies prêté, mon chéri," ironise Alexis.
"Que peut on espérer d'autre de la part d'un homme à femmes ?" s'écrie Adam à l'attention de Dex.
Une terrible bagarre s'ensuit qui se termine par la chute de Dex et d'Alexis de la rampe d'escaliers, sous les yeux horrifiés d'Adam et de Sable, et plongent dans le vide, jusqu'à l'arrêt sur image.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIS_W
Le WEBMASTER
avatar

Masculin Nombre de messages : 339
Age : 50
Localisation : GIRONDE ( 33 )
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Sam 11 Mar - 13:04

VOIR PHOTO Super avec les ptites photos, vivement la suite !

_________________
Merci de votre fidélité Kris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie2000.free.fr/
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Sam 11 Mar - 19:35

THIERRY a écrit:
Gilles_Denver a écrit:
C'est vrai qu'Emma Samms a des tenues IMMONDES dans la dernière saison. ^^;;

Paradoxalement c'est aussi dans cette saison qu'elle est plus attachante...
Oui c'est vrai. Il faut dire qu'il ne restait plus beaucoup d'acteurs alors il a bien fallu la mettre en avant, lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 17 Mar - 11:39

Gilles_Denver a écrit:

Oui c'est vrai. Il faut dire qu'il ne restait plus beaucoup d'acteurs alors il a bien fallu la mettre en avant, lol![/quote]

Je crois que c'était la politique de cette saison que de mettre les personnages les plus jeunes comme Fallon et Sammy-Jo en avant, au détriment des acteurs les plus âgés, puisqu'ils voulaient rajeunir ainsi la série. Le résultat fut bien sûr pathétique... PLEURE

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Puis Blake se fait tirer dessus par un malfrat, Krystle se rend directement chez les fous dans un sanatorium suisse, et les filles de Blake, Fallon et Kristina, se retrouvent prises au pièges d'un tueur fou dans un tunnel souterrain.


Aucun d'entre nous n'arrivait à comprendre à quel point le scénario final était abominable et que la chaîne puisse mettre un terme à la série de façon aussi cynique en laissant en suspens le destin de tous les personnages principaux. Nous avions tous le sentiment que nos téléspectateurs fidèles avaient le droit à une fin acceptable, ou même à une fin heureuse.
J'allai trouver David Paulsen pour lui demander une explication.
Il haussa les épaules. "Que puis-je y faire ? ABC veut à tout prix nous supprimer. Ils détestent notre série et nous devons faire ce que veulent ces salauds."
"C'est comme jeter le bébé avec l'eau du bain," lui dis-je amèrement.
"Enfin, au moins nous toucherons des droits importants en tant qu'acteurs (revenus provenant des diffusions à l'étranger et des rediffusions.)"
Comme j'étais dans l'erreur.
Mon dernier jour sur le plateau de DYNASTY fut des plus émouvants. Quand le tournage fut terminé, je me tins en haut des escaliers de la résidence Carrington, envoyant des baisers à l'équipe en bas, dont la plupart d'entre eux étaient en larmes. Nous avions été une "famille" pendant presque neuf ans, et je les connaissais si bien. J'étais triste en particulier de dire aurevoir à notre brillant directeur de la photographie, Michael Hugo. J'avais commandé du champagne pour tout le monde, et un gâteau. Ecrit en lettre de glaçe on pouvait lire : "DYNASTY 1981-1989. CE FUT LE MEILLEUR. JE VOUS AIME TOUS. JOAN". (NOTE : Les photos de cet évènement nous ont été déposées par Chris le 10.10.05, voir article "La fin tragique de DYNASTY" dans la rubrique NEWS).
En mars 1989 arriva la fin décevante de DYNASTY. Je ressentis un mélange de soulagement et de tristesse. Alors que Judy et moi ramassions mes affaires dans ma loge minuscule, où j'avais pratiquement vécu des années, nous fondîmes toutes les deux en larmes.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé
BON Foro FAN
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 45
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 01/11/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 17 Mar - 17:57

Merci Thierry de prendre du temps pour nous livrer la biographie de Joan !
C'est à chaque fois un bon moment ! Hervé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 17 Mar - 22:31

Hervé a écrit:
Merci Thierry de prendre du temps pour nous livrer la biographie de Joan !
C'est à chaque fois un bon moment ! Hervé

Merci Hervé !!! COMPRIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 24 Mar - 15:53

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Dire que THE DYNASTY REUNION fut une immense déception, ce serait comme dire qu'Hitler était un vilain garçon. Ce fut consternant, bricolé à la hâte et sans logique, pour apaiser les téléspectateurs.

Al Corley, le Steven des débuts, revint incarner le fils homosexuel, mais nous dûmes faire sans Gordon Thompson, qui interprétait Adam. Son agent n'avait pas été informé des dates de tournage, c'est ainsi que Gordon ne put se libérer de son soap opera quotidien. Avec un empressement remarquable et une immense stupidité, ABC se précipita pour engager l'acteur anglais Robin Sachs pour incarner Adam. Il ne ressemblait en rien à Gordon et ne parlait pas du tout comme lui, ce qui a du également embrouiller les téléspectateurs.

Tous les principaux interprètes s'étaient remis miraculeusement de ce qui leur était arrivé dans l'épisode final : Fallon et Kristina avaient échappé au maniaque dans le tunnel ; la blessure par balle de Blake, supposée fatale, fut expliquée par quelques bons mots, "Ce n'était qu'une blessure superficielle, rien de sérieux." Et en ce qui concerne Alexis, vue pour la dernière fois tombant d'un balcon, un personnage secondaire explique : "Pouvez-vous le croire ? Elle s'est retournée alors qu'elle était en l'air et est retombée sur Dex, le pauvre !"
C'était la raison pour laquelle Dex ne pouvait être présent dans la réunion, mais la vérité était que Michael Nader s'en était allé dans le soap opera quotidien ALL MY CHILDREN et qu'ils ne l'avaient pas laissé partir non plus.
Krystle était sortie miraculeusement de son coma, et on la voit, triste et perdue, se rendant d'un pas mal assuré à une vente aux enchères des biens des Carrington. Là, elle repère Alexis, qui lui lance d'un air moqueur, à la façon d'Alexis, "Que se passe-t'il ma chère ? L'air alpin était il trop grisant ou vous êtes vous échappée du sanatorium et vous êtes vous perdue ?"




A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 31 Mar - 15:02

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE ET FIN)

Cette fois les producteurs avaient été déterminés à engager un acteur énergique et dynamique pour jouer face à moi. Ils n'avaient pas été satisfaits de James Healey (environ un an plus tard il avait été condamné pour l'agression de l'étrange mari de sa soeur avec une bouteille.) Ils optèrent finalement pour Jeroen Krabbe, l'un des acteurs Hollandais les plus brillants. Il s'était spécialisé depuis peu dans les rôles de méchants dans des films d'action américains, et s'apprétait à jouer le méchant face à Harrison Ford dans THE FUGITIVE.
Grand, bel homme et solidement bâti, les cheveux châtain clair et les yeux bleus perçants, j'étais ravie de nos scènes d'amour torrides et de nos affrontements tumultueux. Mais Jeroen n'était pas le genre d'acteur à faire preuve de retenue, comme je le découvris. Il se révéla finalement beaucoup plus méchant qu'Alexis, il la tire par la peau du cou jusqu'à un hangar, la ligote, la bâillonne, et commence à l'empoisonner à la fumée de monoxyde de carbone provenant d'une tondeuse à gazon. Ce n'était pas Robert Mitchum. (NOTE : Joan fait ici allusion au tournage du film THE BIG SLEEP / LE GRAND SOMMEIL avec Robert Mitchum en 1977
Robert Mitchum devait là aussi se montrer très rude avec Joan, mais il sut faire preuve d'un grand professionnalisme et se comporta en parfait gentleman avec elle durant les scènes d'action). Il se montra rude, et mes hurlements et mes cris d'angoisse furent réels.
"Je suppose que tu appliques "La Méthode" en Hollande également," lui dis-je alors que Jeroen baisait avec galanterie mes mains meurtries à la fin de chaque prise difficile.
"Oui,"murmura-t'il. "Attends seulement de voir nos scènes d'amour."




FIN


Voila, c'est fini !!! Il m'aura finalement fallu un peu plus de 8 mois pour vous livrer l'intégralité des souvenirs de Joan Collins cocnernant ses années passées sur le tournage de DYNASTY.
J'ai eu beaucoup de plaisir à vous faire partager toutes ces anecdotes de tournage, même si certaines des révélations de Joan m'ont parfois parues un peu surprenantes. Je vous en avais touché un mot il y a plusieurs mois (voir message du 25 août) concernant une scène de DYNASTY racontée par Joan selon laquelle j'ai fait une bien étrange découverte, et voici donc le moment de vous la révéler.
Dans l'extrait du 10 juillet 2005, Joan nous racontait comment s'était déroulé le tournage de sa première scène avec Linda Evans, dialogues à l'appui. A priori à la lecture de ce passage tout paraît parfaitement crédible, sauf que quelques temps plus tard, en visionnant un épisode de DYNASTY en VO (je n'ai que la VO et pas la VF) j'ai retrouvé avec stupéfaction, et mot pour mot, les dialogues attribués par Joan pour cette scène, mais dans un tout autre épisode, puisqu'il s'agit de l'épisode LES TITANS issu de la saison 6 ! La scène a bel et bien lieu dans la résidence Carrington, et Alexis s'adresse en fait à Rita (qu'elle pense être Krystle). Etonnant, non ??? Je crois que Joan nous devrait ici une explication...
Si certains d'entre vous sont intéressés par des souvenirs de Joan cocnernant tel ou tel tournage de série (STARSKY ET HUTCH, AMICALEMENT VOTRE, STAR TREK et beaucoup d'autres..) ou de téléfilms (UN MANNEQUIN SUR MESURE, LA GRIFFE DU DESTIN, MONTE CARLO, etc) ou d'un film en particulier dans lequel a tourné Joan, j'en ferai la traduction à la demande, à la carte, dans une autre rubrique (à la condition que Joan évoque le tournage en question dans ses mémoires.)
J'ai en projet également si cela vous intéresse, une nouvelle rubrique basée sur la traduction d'un autre ouvrage que je possède, il s'agirait ici d'évoquer la création de DYNASTY, et les dessous du tournage des 2 premières saisons, la première sans Joan, puis la seconde avec son apparition. Cela permettrait d'évoquer en détails le DYNASTY des débuts, de la belle époque (le DYNASTY que je préfère en tous cas), bien loin de ce qu'était devenu la série lors des dernières saisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   

Revenir en haut Aller en bas
 
JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM OFFICIEL DE DYNASTIE ... :: DYNASTIE ET VOUS ...-
Sauter vers: