FORUM OFFICIEL FRANCAIS sur la grande SAGA de DYNASTIE ( OIL )
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Jeu 11 Aoû - 18:37

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

Lors de mon premier jour de tournage de DYNASTY, j'étais très nerveuse. Nous étions à la mi-août en 1981, il faisait trente-cinq degrés à l'ombre et je devais tourner la fameuse scène devenue célèbre : celle au cours de laquelle Alexis Carrington, la mystérieuse ex-femme du magnat du pétrole Blake Carrington, fait son apparition lors du procès pour meurtre de son ex-mari et témoigne contre lui.
Le dernier épisode de la saison précédente s'était terminé sur l'entrée à la grande consternation de toute la famille Carrington d'une mystérieuse femme portant un grand chapeau blanc et des lunettes de soleil. Ce jour là nous tournions une longue scène d'interrogatoire dont les dialogues entre l'avocat général et moi tenaient sur plus de douze pages. J'avais la plupart des répliques.
J'étais entourée par l'équipe technique et les autres acteurs. Tout le monde me regardait, il fallait que je leur montre de quoi j'étais capable. Pour la plupart, je n'étais qu'une nana anglaise qui voulait venir conquérir l'Amérique. C'est celà oui, qu'elle nous montre un peu ce qu'elle sait faire ! On allait me juger, mais j'étais prête pour l'épreuve.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 12 Aoû - 16:09

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

La majeure partie des acteurs étaient gentils et prévenants. Ils se connaissaient tous très bien puisqu'ils avaient déjà tourné treize épisodes ensemble. La seule personne que je connaissais était Linda Evans qui jouait Krystle, la nouvelle épouse de Blake. Je la connaissais depuis qu'elle avait épousé Stan Herman, quelques années auparavant. Ron et moi étions souvent allés chez eux à l'occasions de parties.
Ce matin là Linda vint me voir dans ma caravane pendant qu'on me maquillait.
- Nous avons tous passé l'épreuve de l'interrogatoire, me dit-elle. La saison dernière, chacun d'entre nous a eu une scène où il était interrogé par l'avocat général. Nous étions tous terrifiés, ajouta-t-elle en riant.
- Oui, répliquai-je, mais vous vous connaissiez tous entre vous. Je me sens vraiment très nerveuse, Linda. C'est dur de jouer cette salope froide et calculatrice alors que j'ai l'estomac crispé par le trac et que la sueur me coule le long du dos.
Il faisait une chaleur insupportable et le tailleur de laine que je devais porter n'arrangeait rien.
- Tu seras formidable. Je suis si heureuse que tu aies pu avoir le rôle. Nous somme tous très heureux. Souviens-toi, nous sommes tous avec toi.
Je me regardai dans le miroir de ma caravane. A la fox, il n'y avait plus de loge avec télévision, salle de bain et bar. Je n'en avais jamais eu de semblable mais j'avais vu celle de Lana Turner qui ressemblait à un palace.
Tout était différent. Sur le parking devant le hangar 8 où se trouvait notre plateau de tournage étaient garées neuf caravanes identiques.
Je me regardai. J'avais peur et cela se voyait.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 15 Aoû - 14:57

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

Cette Alexis, à qui je devais donner vie, était un personnage ambitieux et intelligent qui mentait et manipulait les gens pour arriver à ses fins. Elle n'aimait personne. Elle n'aimait que l'argent et le pouvoir. Je n'avais pas joué un personnage aussi antipathique depuis "La Terre des Pharaons"(NOTE : en 1954). Je savais que si je m'y prenais bien, cela pouvait signifier un grand tournant dans ma carrière. Je n'avais pas le choix des vêtements à porter ce jour là; l'actrice anonyme qui avait joué Alexis (on n'avait aperçu que sa silhouette) dans l'épisode précédent portait déjà ce tailleur.
Le deuxième assistant, Alice Blanchard, frappa à la porte.
-Prête pour la répétition, Joan ?
Je respirai un grand coup et me dirigeai vers le plateau 8 en tremblant sur mes jambes. Cela n'avait pas changé. Il y avait toujours en coulisses la même ambiance. Les cameramen, les perchmen, les électriciens, tout le monde plaisantait en buvant du café et en attendant que cela commence. Ambiance joviale mais professionnelle. Ils savaient tous ce qu'ils avaient à faire.
Boddy della Santini, l'assistant que j'avais rencontré le premier jour - il me raconta plus tard que j'avais eu un regard horrifié lorsqu'il m'avait dit que le tournage allait durer au moins huit mois - me présenta à Gabrielle Beaumont, une anglaise qui dirigeait cet épisode. Elle me calma et me dit :
- Je suis vraiment très contente que tu aies réussi à convaincre les producteurs de te laisser jouer le rôle à l'anglaise.
En effet, ils avaient d'abord voulu que je parle avec un accent américain. Mais j'avais insisté sur le fait qu'il n'y avait pas d'autre anglaise dans aucun feuilleton télé. Le public serait peut être alors séduit par un accent étranger.
"L'Américain moyen" est un terme que j'avais souvent entendu lors de mes meetings avec les directeurs d'ABC.
- L'Américain moyen ne vous comprendra pas.
- Mais si, répondais-je, j'ai une excellente diction.
J'avais finalement compris que dans ce business, il faut sans arrêt se battre pour se faire entendre.
J'étais réellement sûre de savoir mieux que quiconque ce qui pouvait me convenir ou pas.

A SUIVRE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 19 Aoû - 14:27

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

Je m'assis dans le box des témoins et regardai nerveusement ma nouvelle famille de télévision. John Forsythe me fit un clin d'oeil. C'est un homme adorable, un parfait gentleman au sens le plus brittanique du terme. Galant, courtois et de plus c'est un excellent acteur.
Il s'est révélé être l'un des hommes les plus délicieux avec lesquels j'ai eu l'occasion de travailler. Il est marié depuis quarante ans à la ravissante Julie (NOTE : elle est décédée il y a quelques années) et ils ont deux petits enfants. De plus il est, sans aucun doute, l'un des hommes les plus séduisants que j'aie jamais rencontrés. Pas seulement physiquement ; sa générosité et son intelligence sont irrésistibles. Il est réellement le patriarche et la force de la distribution de DYNASTY.
Derrière John étaient assis "nos" enfants : Steven et Fallon. Al Corley est très grand, très blond, très macho. Pamela Sue Martin, grande, mince et jolie. Elle est pleine de vie et défend de nombreuses causes. Par exemple, elle refuse de porter des fourrures ou des bijoux.
John James, lui - tout le monde l'appelle J.J. - est très beau garçon, doux et gentil. Il joue Jeff Colby, le mari de Fallon.
J.J. et Pamela Bellwood, qui jouait la fragile et névrotique Claudia, devinrent mes meilleurs amis au sein de la troupe de DYNASTY. Katy (NOTE : fille de Joan Collins née en 1972) adorait Pamela Bellwood. D'ailleurs chez moi, lors des parties, elles s'asseyaient toutes deux ensemble et papotaient pendant des heures.
Et enfin, Lee Bergere soit Joseph, le sinistre majordome, avec qui je devais me heurter avant qu'il ne décide de quitter le feuilleton, son rôle n'étant pas, selon lui, assez important.
- Votre nom ? demanda Brian Denehey, surveillant le tribunal de son regard d'aigle.
- Alexis Morrell Carrington, dis-je avec un mélange de méfiance et de fierté.
- Lieu de résidence ?
- J'habite Acapulco depuis sept ans.
- Vous avez été la première épouse de l'accusé, Blake Carrington. Vous êtes la mère de ses enfants, est-ce exact ?
- Oui, c'est exact.
- Etais-ce un divorce à l'amiable ?
- Non, répondis-je. Ce divorce m'a été imposé.
- Pouvez-vous expliquer cela à la cour et au jury ?
Je retirai mes lunettes noires et relevai lentement ma voilette. Le lendemain, lors des rushs, tous les cadres de DYNASTY firent un bon en l'air. La scène était formidable. Et moi aussi. Ils vinrent tous me le dire. Je souris lorsque je reçus la une du journal anglais DAILY MIRROR envoyé par mon père ; le titre disait : "Joan la sophistiquée va battre J.R." au-dessus d'une photo de moi avec mon célèbre chapeau à voilette.
A Hollywood, j'étais redevenue celle dont tout le monde parlait. J'étais "Hot", j'avais de "l'impact", du "magnétisme". Les qualificatifs les plus pompeux furent utilisés à mon endroit. En quelques jours je fus le pôle d'attraction de tous les médias.

A SUIVRE







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 22 Aoû - 19:46

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

Après être apparue dans trois épisodes de DYNASTY, je commençai à recevoir des tonnes de courrier. J'étais actrice depuis presque trente ans mais soudain tout le monde s'intéressait à moi, les gens dans la rue, dans les magasins et surtout les médias. Au bout de cinq ou six semaines, il me fut impossible d'aller faire mes courses au supermarché, ou alors, il fallait que je me déguise pour ne pas être reconnue. Sinon j'y passais la journée, à répondre aux questions du public.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1595
Age : 36
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mer 24 Aoû - 21:56

Tiens je ne me souvenais pas qu'Alexis vivait à Acapulco après son divorce!
EDIT: Merci Thierry. ;-)


Dernière édition par le Jeu 25 Aoû - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Jeu 25 Aoû - 21:53

REPONSE A GILLES :

La remarque de Gilles est particulièrement intéressante (merci Gilles COMPRIS !) et permet de soulever un problème que je souhaitais justement aborder un jour où l'autre : dans quel mesure peut on se fier aux informations données dans un article de magazine, une biographie ou même une autobiographie puisque c'est le cas ici ? Et bien justement l'expérience m'a démontré qu'il faut dans tous les cas, c'est malheureusement vrai, faire preuve d'une grande vigilance et ne pas toujours prendre pour argent comptant tout ce que l'on peut lire. C'est plus généralement vrai dans les articles de presse où il est parfois navrant de constater des contradictions d'un article à un autre, quand ce ne sont pas carrément des aberrations. Il ne faut toutefois pas généraliser, dieu merci, mais simplement rester prudent, parfois faire preuve de bon sens, et surtout relativiser en se souvenant que si l'on souhaite s'informer sur tel ou tel acteur, il s'agit avant tout d'un divertissement.
Pour en revenir à Joan Collins, il s'agit ici d'une autobiographie (2 volumes distincts) cumulant beaucoup de détails et de dates, et dont la rédaction devrait avoir logiquement nécessité une certaine rigueur. Ceci me permet de répondre directement à la remarque de Gilles en vous faisant part de mes observations sur chacun de ces 2 ouvrages :

- "PASSE IMPARFAIT" ("PAST IMPERFECT") a été publié pour la première fois en 1978, puis Joan y a rajouté les passages concernant DYNASTY lors de sa réedition en 1984. Je possède cette autobiographie depuis de nombreuses années et même si je ne prétends pas connaître par coeur la carrière de Joan, je reconnais que Joan fait preuve d'une grande rigueur dans la description des scènes de tournage. Pour preuve, la fameuse scène où Alexis est interrogée par l'avocat général. Je possède cet épisode, 1er de la seconde saison et intitulé "Alexis", en VO. J'ai donc pu le revisionner et je puis vous confirmer que la traduction française de l'autobiographie reprend mot pour mot ce qu'Alexis dit à l'avocat dans cet épisode, il s'agit donc bel et bien des dialogues originaux. Alexis a bel et bien quitté Blake 16 années plus tôt, et vient d'avoir passé les 7 dernières années à Acapulco avant de revenir à Denver témoigner contre Blake.

- "SECOND ACT", publié en 1996 exactement pour sa première édition, contient pour sa part quelques erreurs et inexactitudes, surtout chronologiques, que j'essaye de rectifier dans les notes que je rajoute entre parenthèses, dieu merci elles ne sont pas trop nombreuses. Il y a cependant un passage concernant le tournage d'une scène, qui me préoccupe beaucoup, car j'ai en effet mis le doigt sur une aberration que je ne parviens pas à expliquer. En revisionnant les épisodes je me suis aperçu que soit Joan se moque magistralement de nous en nous restituant cette scène de façon totalement erronée, soit il s'agit d'une énorme erreur de sa part et elle se serait perdue dans ses scripts qu'elle aurait conservé, mais si c'est le cas j'aurais vraiment beaucoup de mal à y croire, et vous aussi sans doute lorsque je vous aurai dit de quoi il s'agit. Je vous le dévoilerai lorsque je vous aurai traduit tous les passages (d'ici quelques semaines ou mois je pense), et je laisse donc les détectives qui se trouveraient parmi nous essayer de trouver de quelle scène il s'agit (il s'agit d'un passage que je vous ai déjà traduit) et où se trouve l'anomalie. Un indice, il est peut être plus facile de le découvrir pour ceux qui possèdent les épisodes en VO (à moins que la VF reprenne fidèlement les dialogues d'origine, mais je n'ai pas la VF et ne peux le vérifier).
Quoiqu'il en soit, il s'agit vraiment d'une exception dans l'autobiographie qui reste fiable dans son ensemble je vous rassure.
Je vous livrerai demain un nouveau passage de "PASSE IMPARFAIT", il s'agira du tournage d'unedes scènes mythiques de DYNASTY !!! QUE DU BONHEUR !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 26 Aoû - 15:15

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

Une des scènes de DYNASTY qui fit grimper le plus les indices d'écoute et de satisfaction fut celle où Cecil Colby, le fiancé d'Alexis - joué par Lloyd Bochner - est victime d'une crise cardiaque alors qu'il est en train de faire l'amour avec celle-ci. Alexis, folle de rage en comprenant qu'elle risque de perdre l'héritage Colby, se met à le frapper de toutes ses forces en hurlant :
"Je t'interdis de mourir, Cecil ! Je t'interdis de mourir avant demain, avant notre mariage. J'ai besoin de ta fortune pour abattre Blake !"
Cette scène fut très difficile à tourner. Elle ne devait pas être trop provocante sinon, nous risquions des ennuis sérieux avec la censure. Il fallut la refaire de nombreuses fois. Cet épisode était le dernier de la saison. Ainsi le public allait se demander tout l'été : Cecil va-t-il mourir ou pas ?
Réponse à la rentrée.
- Est-ce que tu meurs Lloyd ? demandai-je à Lloyd Bochner.
- Je pense que oui, dit-il amèrement. Mon agent a été informé que je ne ferai plus partie de la distribution la saison prochaine.
Nous arrivions au tournage du dernier segment de la scène. C'était un gros plan de Lloyd en train de gémir de plaisir (juste avant la crise cardiaque), tandis que je le chevauchais.
- Action, cria Jérôme Courtland, le directeur.
- Aaahh ! Ooohh ! Oh-oh ! hurla Lloyd avec passion.
Je regardai autour de moi, tout le monde essayait de ne pas rire. Après un temps qui parut interminable, surtout pour Lloyd, Jérôme enfin cria :
- Coupez !
Puis il ajouta :
- T'as joui Lloyd, ou il faut qu'on recommence ?
Le plateau se transforma en garnison en liesse.

A SUIVRE





LES DEUX PROCHAINS EXTRAITS SERONT AXES SUR LA VIE PERSONNELLE DE JOAN COLLINS A L'EPOQUE DU TOURNAGE DE DYNASTY A SES DEBUTS. JE TROUVE QU'IL EST INTERESSANT DE VOIR QUE SI TOUT PARAIT ROSE A L'ECRAN, UN ACTEUR OU UNE ACTRICE A PARFOIS DU MERITE A FAIRE PREUVE DE TALENT SUR LE PLATEAU DE TOURNAGE ALORS QUE SA VIE PERSONNELLE EST DEVENUE UN VERITABLE ENFER. C'EST UN PEU CE QU'A VECU JOAN A SES DEBUTS DANS DYNASTY...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 29 Aoû - 19:37

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

DYNASTY devenait de plus en plus populaire, ma carrière grimpait à un firmament qu'elle n'avait jamais atteint auparavant. En même temps, ma vie privée dégringolait au fond des abîmes à la vitesse grand V. J'essayais désespérément de recoller les morceaux entre Ron (NOTE : Ron Kass, 3ème mari de Joan Collins) et moi, pour le bien de Katy. Je savais qu'elle souffrait de nos disputes :
- Ne vous disputez pas, maman, papa, s'il vous plaît, arrêtez.
J'allais alors me réfugier dans la salle de bain pour apaiser ma fureur et ma douleur. Je me sentais très malheureuse d'être ainsi coincée dans un mariage qui ne marchait plus. Mais la seule chose qui me préoccupait était la santé et l'équilibre de Katy.
Cela faisait dis-huit mois qu'elle avait eu son accident (NOTE : Katyana Kass, la 2e fille de Joan Collins, née en 1972, a survécu à un grave accident de la route survenu en 1980. Joan a par la suite créé HANDICAP CHILDREN, une association destinée à aider les enfants accidentés, handicapés et leurs parents. Joan Collins relate cette épreuve en détail dans un ouvrage intitulé "Katy, a fight for life" / "Katy, un combat pour la vie"). Les progrès qu'elle avait accomplis étaient miraculeux et je savais qu'un jour elle allait redevenir l'enfant normale qu'elle avait été avant l'accident. Elle était courageuse. Elle travaillait bien en classe mais elle avait des problèmes de mémoire à court terme. Elle avait du mal à se souvenir de certaines choses ou d'événements proches. Cela, bien sûr, la perturbait. Elle avait aussi toujours des difficultés à bouger sa jambe gauche, sa main gauche tremblait un peu et elle s'exprimait avec lenteur. Mais elle s'appliquait énormément et faisait des progrès de mois en mois.
- Promets moi de ne jamais divorcer avec papa comme tu l'as fait avec le papa de Sacha et Tara (NOTE : Autres enfants de Joan, Sasha et Tara Newley nés respectivement en 1965 et en 1963), murmura-t-elle à mon oreille alors que je fixais l'écran de télé en silence après une nouvelle dispute avec Ron.
- Je ne peux pas te le promettre chérie, mais je te le promets que je ferai de mon mieux, je te le promets.
Je la serrai, contre moi avec l'énergie du désespoir.
Je voulais être honnête envers mes enfants mais Katy traversait une époque difficile. Aussi ne voulais-je rien faire qui puisse lui causer du mal ou ralentir ses progrès.
Mes amis proches voyaient bien que la fin de mon mariage approchait, même si je refusais de l'admettre ouvertement. La journée, je tournais DYNASTY en faisant croire à tout le monde que tout allait pour le mieux et le soir, je jouais la même comédie pour Katy.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 2 Sep - 13:53

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

En décembre 1982, on me demanda de présenter une soirée au Royal Albert Hall à Londres en présence de Sa Majesté la reine Elizabeth et du prince Philip. Une semaine avant mon arrivée à Londres, les gros titres des journaux annoncèrent qu'on avait coupé le courant dans ma maison de South Street pour cause de non paiement de factures.
- Elle n'a jamais répondu à nos relances, disait la compagnie d'électricité. Elle gagne des millions et à côté de cela, elle refuse de nous régler une note de trois cent cinquante livres qu'elle doit depuis plus d'un an.
Ils avaient coupé le courant et enlevé le compteur de cette maison dans laquelle je n'avais pas mis les pieds depuis deux ans. Naturellement, le titre fit la une des journaux en Angleterre et aux Etats Unis.
Au bord des larmes, je demandai des explications à Ron. Je ne savais rien de tout cela. Cette maison n'était pas sous ma responsabilité. C'était lui qui était censé s'en occuper mais manifestement, il n'en avait rien fait. En arrivant à Londres, je fus également attaquée par la British Leyland. Elle prétendait que je ne leur avais jamais rendu une voiture qu'ils m'avaient prêtée trois ans plus tôt. J'avais toujours été persuadée que Ron leur avait rapporté la voiture depuis longtemps. Mais il n'en avait rien fait non plus. Il s'excusa, me dit que tout cela était à cause de l'accident de Katy, qu'il avait perdu la tête, qu'il ne savait plus ce qu'il faisait. Mais je ne le croyais pas. Je n'en pouvais plus. Les journaux continuaient à faire des gorges chaudes et je me sentais humiliée, gênée même vis à vis de la Reine qui, se serait volontiers passée de ce genre de presse. De retour à Los Angeles, un matin où je devais tourner une scène importante avec Linda Evans, je perdis connaissance au studio. On fit venir un médecin d'urgence qui diagnostiqua une gastro-entérite, due à la fatigue, aux soucis, à la pression et à la tension. Je fus transportée à l'hôpital. Lorsque j'en sortis, quelques heures plus tard, j'eus une très longue explication avec Ron. Et nous conclûmes, pour notre bien à tous les trois, de nous séparer.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 5 Sep - 19:17

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

En 1983, je reçus le Globe d'Or pour la meilleure actrice de télévision. C'était la première récompense importante que l'on m'attribuait, après presque trente ans de carrière. Cela me fit un plaisir immense. Lorsqu'on annonça :
- Et la gagnante est... Joan Collins.
Je n'en crus pas mes oreilles. Je ne m'attendais pas du tout à remporter le trophée. Je montai sur scène et comme je n'avais rien préparé, je dis simplement :
- Je voudrais remercier Sophia Loren qui a refusé le rôle dont j'ai hérité !

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 9 Sep - 15:22

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE) :

Pendant la troisième saison de DYNASTY (NOTE : 3e saison de Joan Collins, mais 4e saison de DYNASTY), nous allâmes tous à Denver - la ville où est censée se passer l'histoire - pour tourner une scène lors du bal du Carrousel. Le bal du Carrousel est un des grands événements de la saison ; il est donné par Barbara et Marvin Davis pour la fondation des enfants diabétiques. Marvin, un des hommes les plus riches du monde, ne fait jamais rien à moitié. Et pour ce bal, il avait fait venir quelques uns des personnages les plus importants du monde du cinéma, de la télévision et de la politique. Cary Grant, Lucille Ball, James Stewart, Raquel Welch, Lee Majors, Dolly Parton, Robert Wagner, Diana Ross, Merv Griffin, Stefanie Powers, Henry Kissinger et l'ancien président Gerald Ford faisaient partie des invités ainsi que tous les acteurs de DYNASTY.
On avait déjà tourné l'arrivée de John et Linda au bal. A présent c'était mon tour. J'arrivais avec mon nouvel amant joué par Michael Nader. Il conduisait une vieille Rolls blanche.
C'était amusant d'entendre la foule amassée dans la rue qui nous appelait par le nom de nos personnages.



Au cours du dîner, j'étais assise entre Peter Holm (NOTE : qui deviendra la 4e mari de Joan Collins) et Henry Kissinger. J'avais déjà rencontré le Dr Kissinger l'année précédente à ce même bal et je l'avais trouvé extrêmement drôle et brillant. Je portais une robe de Nolan Miller en lamé or d'une valeur de deux mille dollars et autour du cou, j'avais pour au moins un million de dollars de diamants et d'émeraudes. Soudain, une brillante idée me traversa le cerveau. Pourquoi ne tournerions-nous pas une petite scène entre le Dr Kissinger et Alexis ? Pourquoi pas en effet ?
Elaine Rich, notre productrice, se trouvait dans l'auditorium avec l'équipe technique et j'allai lui confier mon idée.
- Tu penses qu'il serait d'accord ? demanda-t-elle, ce serait vraiment fantastique...
- On peut toujours lui demander, dis-je. Henry, cela vous dirait de tourner une scène avec Alexis ?
Je me rapprochai de lui en battant des cils.
- Que faudrait-il faire ? demanda-t-il. Che ne suis pas un komédien, fous safez ?
- Oh, si, Henry. Je suis sûre que vous pouvez être un merveilleux comédien. Quand on fait des discours comme les vôtres et quand on sait convaincre comme vous le faites les plus grands chefs d'Etat du monde entier, on est forcément bon acteur. Il finit par accepter et après le bal, nous nous rendîmes dans le salon des V.I.P avec l'équipe de DYNASTY.
- Bien. Tout ce que vous aurez à faire, docteur, expliqua Phil Leacock, est de traverser la pièce. Vous allez croiser Joan et vous allez vous dire bonjour comme de vieux amis. Cela ne sera pas difficile et Joan vous aidera.
C'est ainsi que le Dr Henry Kissinger, ex-secrétaire d'Etat, génie en exil, comme il aime se définir, joua une scène avec la plus méchante des héroïnes de télévision.
Tel fut le dialogue :
Dr Kissinger : Alexis, comment fas-tu ?
Alexis : Très bien, Henry, et toi ?
Dr Kissinger : Je fais très pien. Cela me fait fraiment plaisir de te revoir.
Alexis : Moi aussi ce la me fait plaisir, Henry. Nous ne nous étions pas revus depuis Portofino... Qu'est-ce qu'on s'étaient amusés...!
L'équipe s'écroula de rire. Ce fut un grand moment de l'histoire de la télévision.



A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 12 Sep - 20:02

EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT" (SUITE ET FIN)

Ma vie a radicalement changé depuis que j'ai commencé DYNASTY. Autrefois, je n'ai jamais vraiment recherché la célébrité. Mais à présent, elle est devenue mienne. Combien de temps cela va-t-il durer ? C'est ce qui est dur dans cette profession. Très dur. Tout change si vite. Seuls les plus forts et les plus intelligents survivent. Mais survivre n'est pas le seul objectif. Réussir à vivre une vie normale malgré la pression, sans perdre le sens des réalités, sans sombrer dans l'alcoolisme ou la drogue, ou la perversion est déjà un art en soi même. Si demain je n'ai plus de succès, je sais que je survivrai quand même et serai heureuse.
Le succès n'est pas tout. L'argent n'est pas tout. Ni la beauté, ni les hommes. La chose la plus importante dans ma vie, sont le bonheur et la santé de mes enfants, particulièrement de Katy. Et aussi l'amour et la fidélité de mes amis proches qui m'ont accompagnée tout au long de ma vie.
Ma vie a été pleine de surprises, de joies, de peines, de hauts et de bas. J'ai toujours travaillé dur. Je ne regrette rien. J'ai vécu profondément, passionnément.
Aujourd'hui pour le public je suis la méchante, la vilaine Alexis. Parfois c'est amusant, comme le jour où je me promenais en voiture sur Benedict Canyon en compagnie de Judy Bryer. On me voyait dans DYNASTY depuis quatre mois déjà. A un feu rouge, un autocar plein d'enfants de sept-huit ans vint s'arrêter à côté de nous. Ils me firent tous des grands signes de la main.
- C'est ton fan-club junior, plaisanta Judy.
Je descendis ma vitre et souris à ces ravissants enfants.
- Alexis, crièrent-ils joyeusement, nous te haïssons ! Nous te haïssons !
Et ils sautèrent dans tous les sens en riant et en criant, heureux.
- Tu es la femme que l'Amérique aime haïr, dit Judy. Il faut que tu acceptes ce fait. C'est un compliment, vraiment.
Je sentais qu'une petite partie de moi-même ressemblait un tout petit peu à Alexis. Souvent, je souhaitais être comme elle, avoir sa force et sa détermination en affaires. Néanmoins, je savais - quelle ironie du sort - que ce vilain et malfaisant personnage allait me coller à la peau jusqu'à la fin de mes jours. Que cela me plaise ou non.
(1984)



FIN DES EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT"

AINSI SE TERMINENT LES EXTRAITS DE "PASSE IMPARFAIT". COMME VOUS LE SAVEZ IL ME RESTE DE NOMBREUX EXTRAITS DE "SECOND ACT" A TRADUIRE, LE 2E VOLET DE L'AUTOBIOGRAPHIE DE JOAN COLLINS A TRADUIRE. (DANS LESQUELS JOAN REVELE BIEN SUR LE TOURNAGE DE PLUSIEURS SCENES DE DYNASTY, SES RELATIONS AVEC LES DIFFERENTS ACTEURS DE LA SERIE, NOUS FAIT PART DE CE QU'ELLE EN PENSE, EN BIEN ET EN MAL, MAIS NOUS PARLE AUSSI DE LA SERIE LES COLBYS ET POURQUOI ELLE N'APPARAIT DANS AUCUN EPISODE CONTRAIREMENT A PLUSIEURS ACTEURS ET ACTRICES DE DYNASTY. ELLE ABORDE AUSSI LE DECLIN DE DYNASTY, LA FIN DU FEUILLETON JUSQU'AU TOURNAGE FINAL DE THE REUNION. ET BEAUCOUP D'AUTRES CHOSES).
TRADUIRE, AUSSI PASSIONNANT QUE CE SOIT, EST UN VERITABLE TRAVAIL, PARFOIS TRES LONG PUISQU'IL FAUT A LA FOIS RESPECTER AU MAXIMUM LE TEXTE D'ORIGINE ET TROUVER L'EQUIVALENT DANS LA LANGUE DE TRADUCTION, TANT AU NIVEAU DU VOCABULAIRE QUE DE LA FORME. COMME JE L'AI DIT, CELA REPRESENTE BEAUCOUP DE TRAVAIL C'EST POURQUOI AVANT DE POURSUIVRE CETTE RUBRIQUE JE VOUDRAIS JUSTE SAVOIR SI CETTE RUBRIQUE VOUS PLAIT, PUISQUE JE N'AI PAS BEAUCOUP D'ECHOS. MERCI DONC DE ME LE FAIRE SAVOIR SINCEREMENT, ET MERCI AUSSI DE ME DIRE SI VOUS SOUHAITEZ TOUT SIMPLEMENT LA SUITE OU SI JE DOIS ARRETER ICI.
JE COMPTE SUR VOS COMMENTAIRES, QU'ILS SOIENT NEGATIFS OU POSITIFS.
MERCI A TOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIS_W
Le WEBMASTER
avatar

Masculin Nombre de messages : 339
Age : 49
Localisation : GIRONDE ( 33 )
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 12 Sep - 20:55

YOUPI !!! Oui c'est génial bravo, je sais que c'est beaucoup de travail et c'est vraîment agréable à lire, moi j'attends avec impatience de nouveaux textes, mille merci OK

_________________
Merci de votre fidélité Kris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie2000.free.fr/
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1595
Age : 36
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 12 Sep - 21:03

Moi j'adore ces anecdotes et j'espère que tu vas continuer! ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
alex6
MEGA Foro FAN
avatar

Nombre de messages : 134
Localisation : Sud
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mar 13 Sep - 2:27

merci beaucoup à toi Thierry, de retranscrire la bio de Joan Collins pour Dynasty, j'ai tout lu, avec attention, nottament l'anecdote sur le dialogue sur le phacochère, j'ai bien ris, j'attend avec impatience la suite, merci OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coco774
MEGA Foro FAN
avatar

Féminin Nombre de messages : 199
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 12/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mar 13 Sep - 18:26

Continue s'il te plait COOL

Suis curieuse de lire la suite.

Merci pour tout ce boulot de traduction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maud
MEGA Foro FAN


Nombre de messages : 384
Age : 41
Localisation : Denver !!!!!
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mar 13 Sep - 20:49

THIERRY, merci de donner du temps pour que ce site vive car c'est grâce à des personnes comme toi que celui-ci trouve un intérêt d'autant plus grand que la série n'est plus diffusée à la TV

Bravo à toi OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mar 13 Sep - 21:53

Eh bien, un grand merci pour tous ces gentils messages ! BISOUS + BISOUS ...
Merci !!!
Je suis vraiment content de voir que mes extraits et traductions vous intéressent et vous apportent un peu de plaisir.
Grâce à vos encouragements, je vous promets de me remettre très bientôt au travail. study
Je voudrais en profiter également pour remercier tous ceux d'entre nous qui apportent de la vie à ce forum, que ce soit Gilles pour la suite (très créative et très intéressante) de DYNASTY, Coco et Chris pour ces articles de presse que certains d'entre nous (moi le premier) n'avaient jamais lus, merci aussi pour toutes ces infos apportées par les autres (Maud, je ne désespère pas de terminer un jour la traduction de l'article sur Linda Evans que tu nous a apporté, qui est long et plutôt ardu dans son style, la journaliste qui l'a écrit me donne des maux de tête scratch , mais je promets d'aller jusqu'au bout, même si le temps me manque), les commentaires intéressants des autres. Chacun d'entre nous y apporte à sa façon son petit plus (et je suis content de voir que Alex6, Dex Dexter et tous les autres nous ont rejoint au fil des semaines écoulées).Chaque membre de ce forum nous aide à prolonger la magie de DYNASTY, qui de tout évidence continue de nous faire rêver... QUE DU BONHEUR ! et pour longtemps encore j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 16 Sep - 14:34

Voici donc comme promis la suite de "SECOND ACT" que je reprends là où je l'avais laissé il y a quelques semaines.

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Nous , les actrices, nous encouragions dans nos régimes, veillant à ce qu'aucune n'abuse du tentant chariot de Service, parfois même arrachant à l'une d'entre nous un doughnut ou une barre de sucreries. Ce chariot était rempli de tentations : du matin au soir il était bourré de céréales, de cookies, chips, noix, bretzels, doughnuts, cinq différentes sortes de pain (avec un grille-pain à côté), des baguels (NDT : spécialité américaine), du fromage frais, du saumon fumé - et ceci pour le petit déjeuner uniquement. Cela devait coûter une fortune aux producteurs. Les membres de l'équipe technique se rendaient régulièrement au chariot de Service, et je ne le leur reprochais pas. Ils travaillaient tous les jours, et faisaient plus d'heures que les acteurs. Parfois, nous avions droit à plusieurs jours de repos consécutifs, mais jamais les techniciens. C'est pourquoi la plupart d'entre eux gagnaient une dizaine de kilos environ pendant la saison de tournage.
Par contre, nous n'entrions plus dans nos sublimes tenues si nous gagnions le moindre excès en poids. Le poids convenable face à la caméra est en gros de deux à quatre kilos en dessous du poids normal, ce qui impliquait un régime permanent. Quand je vois des rediffusions de DYNASTY aujourd'hui, je suis stupéfiée de voir à quel point je suis mince et que nous paraissions toutes si parfaites, au moins la plupart du temps. Croyez-moi, c'est dur d'avoir une bonne apparence à sept heures du matin, et il n'est pas toujours facile de pratiquer l'autodiscipline. La plupart des gens offrent leur meilleur visage seulement trois ou quatre heures au moins après leur réveil, mais nous devions être parfaites à l'image et être prêtes à tourner à sept heures et demi du matin. Il m'arrivait souvent de me retrouver au restaurant, regardant ma montre, prise de panique, à onze heures du soir et balbutiant, comme Cendrillon, "Oh Mon Dieu, il faut que je rentre. Je me lève à cinq heures."
Linda et moi nous sommes rencontrées récemment à un défilé de Valentino, et j'ai remarqué que comme moi elle avait pris plusieurs kilos, ce qui est simplement naturel.



A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 19 Sep - 21:17

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

"Du sexe et du venin, c'est pour cela que nous vous avons engagé", me jeta d'un ton sec l'un des producteurs en second, surexcité. J'avais été convoquée dans son bureau pour être réprimandée pour quelque infraction mineure. Les acteurs de DYNASTY étaient fréquemment traités comme de vilains écoliers, et nous étions exaspérés de devoir nous présenter devant "Monsieur le Directeur".
Lorsque les négociations de mon contrat avec la chaîne s'interrompirent lors de la deuxième année, parce que mon agent demandait que je sois sur un pied d'égalité avec les deux autres acteurs vedettes, les producteurs s'emballèrent. Mais je dus me montrer ferme. John Forsythe gagnait 20.000 dollars par épisode, Linda Evans 17.000 dollars, alors que je touchais 15.000 dollars. Suite à des négociations extrêmement désagréables, au cours desquelles on me fit comprendre que j'étais une mégère cupide, ABC finit par céder et j'obtins une augmentation en conséquence.
Je savais que si j'avais été un homme, un acteur dans la même situation, ayant contribué à redresser les faibles indices d'écoute de DYNASTY pour l'amener en première place, la chaîne se serait mise en quatre pour me donner mon dû, sans que j'eusse à le demander. Mais non, ce n'est pas ainsi que les choses se passent dans ce monde masculin qui est le nôtre, et en tant que femme je dus me battre pour mes droits. Et lorsque je devais me battre, j'étais qualifiée de garce, c'est ainsi que cela se produisait toujours, l'éternel cercle vicieux.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 23 Sep - 14:51

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

C'est à peu près à cette époque que je retournai en justice, afin d'empêcher les journaux de me désigner constamment, dans la vraie vie, sous le qualificatif THE BITCH (NOTE : en Français LA GARCE ou LA SALOPE, voir aussi note et explication ci-dessous). J'en avais plus qu'assez d'être en permanence décrite sous cet horrible épithète, mais la principale raison pour laquelle il fallait que je prenne des mesures absolument énergiques était que Katy, qui se remettait, allait bien et avait repris l'école, faisait une fois encore l'objet de moqueries au sujet des activités de sa mère à l'écran. Le "Concise Oxford Dictionary" donne du mot BITCH la traduction suivante : "Femelle du chien" ou "Femme lubrique, méchante ou traîtresse". La déclaration de l'action en justice fut la suivante : "L'utilisation continuelle de cet épithète est extrêmement insultante et offensante pour notre cliente et sa famille, et lui a causé beaucoup de soucis. Nous écrivons dans l'espoir que les souhaits de notre cliente soient acceptés et que la pratique consistant à désigner Miss Collins sous le terme THE BITCH cesse."
A leur honneur, la plupart des journaux haut de gamme cessèrent de me donner cette étiquette, même s'ils continuèrent à faire l'amalgame entre ma personne et mon image à l'écran.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 23 Sep - 15:28

NOTE :

Le 9 juillet dernier, Gilles nous faisait amicalement la remarque suivante :

Bitch ne veut pas tout à fait dire "salope". Disons qu'aux Etats-Unis ça se dit plus facilement que chez nous. D'ailleurs dans la VF on employait plutôt le terme "garce".

Je me suis donc penché sur la question,et j'en arrive à la conclusion que le mot BITCH peut bel et bien se traduire en français par GARCE ou SALOPE (les dictionnaires nous offrent en effet réellement les 2 possibilités), au choix, avec une petite nuance cependant en fonction du contexte dans lequel le mot anglais est utilisé. Si l'on se penche sur la définition du mot BITCH dans un dictionnaire anglais (voir extrait ci-dessus) il est clair que ce mot peut avoir une forte connotation sexuelle ("Femelle du chien", "Lubrique...") et donc une application plus large, d'où dans ce cas l'utilisation plus logique du terme français SALOPE qui a lui aussi les mêmes connotations.
Le terme GARCE sera donc quant à lui plus restrictif.On peut par ailleurs remarquer que pour la traduction française de "PASSE IMPARFAIT" (Partie que je n'ai donc eu qu'à retranscrire et non à traduire je le rappelle) c'est bien le terme SALOPE qui a été employé.
Quoiqu'il en soit je continuerai de m'efforcer d'employer l'un ou l'autre de ces termes au mieux, suivant le contexte, ce qui n'empêche personne d'avoir aussi son appréciation personnelle sur la question... Voilà donc pour ce mini-débat et sur ce point de détail qui a malgré tout son intérêt... COMPRIS

Erratum :Une petite erreur s'est glissée dans ma traduction du dernier extrait. Il faut en effet lire "Le Concise Oxford Dictionary donne du mot BITCH la définition suivante (et non la traduction !) Mille excuses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 26 Sep - 19:23

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

En 1983 DYNASTY avait détrôné DALLAS dans les indices d'écoute, et regarder la saga des Carrington était devenu un rituel hebdomadaire pour plus de 150 millions de gens dans le monde. Plus de 70 pays avaient acheté la série, et les téléspectateurs ne la regardaient pas seulement chez eux, mais aussi dans les bars, les pubs et les restaurants. Des soirées DYNASTY faisaient fureur particulièrement dans les bars homosexuels, et tous les mercredi à 21h (NOTE : jour et heure de diffusion aux Etats-Unis) de nombreux propriétaires de restaurants nous maudissaient car leurs affaires n'étaient pas très florissantes. C'était le programme numéro 1 en Amérique, en Angleterre, et dans des dizaines de pays dans le monde. En Norvège, les responsables de cinémas se plaignirent auprès du gouvernement que DYNASTY ne devrait pas être diffusé le samedi soir, ce qui ruinait leur activité. Les gens réorganisaient leur emploi du temps, leurs activités sportives du soir, leurs soirées de cartes, leurs rendez-vous, pour passer une soirée avec Blake, Krystle et Alexis. En Allemagne, où la série s'appelait DER DENVER CLAN, j'étais connue sous le nom de Der Denver Biest, et en Italie la série était si populaire qu'ils durent la diffuser 2 fois par semaine. Dans certains pays arabes et du Moyen Orient DYNASTY était interdit, étant considéré comme trop immoral et licencieux, et ailleurs trop politiquement incorrect. Les ventes de vidéos non autorisées étaient phénoménales dans ces pays. Si l'on m'avait donné un dollar pour chaque vidéo de DYNASTY vendue au noir, je serais aussi riche que le croient certaines personnes.
Le plateau de DYNASTY s'éleva parmi les lieux de Los Angeles que les dignitaires souhaitaient le plus visiter. En l'espace de deux ans, nos visiteurs inclurent toute la famille Grimaldi de Monaco, plusieurs membres de la famille Jackson (Michael lui même était un fervent admirateur de la série), des dizaines de familles royales mineures, des hommes politiques et des magnats du monde entier.
Doug Cramer adorait recevoir ces éminents visiteurs sur le plateau : ils étaient aussi éblouis et enthousiastes que des gens ordinaires.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1534
Age : 44
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 3 Oct - 19:42

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Michael Nader apparut dans ma vie à la même époque que Peter (NOTE : Peter Holm, 4e mari de Joan Collins) quand il rejoignit la distribution de DYNASTY. L' entente fut immédiate. Il était sexy, amusant, et embrassait formidablement bien. Dex fait immédiatement des avances à Alexis ; elle le repousse tout d'abord, la petite idiote, puis finit par l'épouser, faisant de lui son troisième mari. Alexis et Dex étaient tous les deux totalement passionnés et totalement amoraux, mais Dex fit plus que s'aligner avec Alexis dans ses excès sexuels. Après une de leurs nombreuses ruptures, Dex lance d'un ton sarcastique, "Alexis, tu es une salope avec autant de morale qu'une chienne en chaleur perpétuelle." "Ecoutez qui parle," se moque Alexis, "Nous sommes faits l'un pour l'autre, mon chéri."

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   

Revenir en haut Aller en bas
 
JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joan Collins
» [Film] The time of their lives avec Pascal Hénault (2017)
» WILKIE COLLINS : le roi du suspens
» [VIDEO] Une tite fille cute raconte une histoire...
» Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM OFFICIEL DE DYNASTIE ... :: DYNASTIE ET VOUS ...-
Sauter vers: