FORUM OFFICIEL FRANCAIS sur la grande SAGA de DYNASTIE ( OIL )
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 7 Oct - 13:59

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Même si Alexis reste mariée à Dex avec plus ou moins de bonheur, ceci ne l'empêche pas d'essayer de piéger Blake à Rome. (NOTE : Il y a ici une maladresse de Joan, puisque cette scène issue de la 2e saison est bien antérieure à la rencontre entre Dex et Alexis qui a lieu dans la 3e saison). Elle se pavane devant lui dans un maillot de bain violet décolleté, insistant pour qu'il lui passe de la lotion de bronzage sur le dos. Blake succombe presque à ses charmes dans cette scène, mais les scénaristes décidèrent par la suite que Blake ne serait jamais infidèle à Krystle, et John Forsythe fut tout à fait de cet avis.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 10 Oct - 18:53

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Je pense que l'un des ingrédients qui a fait de DYNASTY un énorme succès, c'est cette grande valse des personnages et de leurs partenaires sexuels. Tout le monde couchait avec tout le monde, et les taux d'écoute grimpaient. Les producteurs décidèrent finalement qu'ils voulaient que Blake ait une liaison amoureuse avec Alexis, pensant que ces deux là ensemble feraient grimpaient les taux d'écoute encore plus haut. Blake perd la mémoire, ce qui encourage Alexis à l'entraîner précipitamment dans l'hacienda mexicaine dans laquelle ils avaient passé leur lune de miel. Forsythe refusa catégoriquement d'avoir une relation avec Alexis. Lorsque l'acteur vedette d'un programme à succès décide de mettre le holà, les producteurs sont impuissants, et Forsythe fut inflexible : "Blake est l'homme d'une seule femme, il ne se laisserait jamais séduire par une traînée comme Alexis." C'est ainsi que cette intrigue tomba à l'eau. Je trouvai que John était ridicule. Ce n'était pas la vie réelle, c'était une fiction, mais il voulait soigner son image d'homme honnête et droit et ne pouvait pas supporter que les téléspectateurs puissent penser du mal de lui. Pendant plusieurs saisons Alexis s'éparpilla dans ses relations sentimentales, après avoir trouvé Dex au lit avec Amanda, l'une de ses filles perdues, ni plus ni moins.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 10 Oct - 20:31

THIERRY a écrit:
Forsythe refusa catégoriquement d'avoir une relation avec Alexis. Lorsque l'acteur vedette d'un programme à succès décide de mettre le holà, les producteurs sont impuissants, et Forsythe fut inflexible : "Blake est l'homme d'une seule femme, il ne se laisserait jamais séduire par une traînée comme Alexis." C'est ainsi que cette intrigue tomba à l'eau. Je trouvai que John était ridicule. Ce n'était pas la vie réelle, c'était une fiction, mais il voulait soigner son image d'homme honnête et droit et ne pouvait pas supporter que les téléspectateurs puissent penser du mal de lui.
Je suis d'accord que John Forsythe a fait une méga boulette en refusant de jouer cette scène. Alors qu'une superbe histoire aurait pu se dérouler, on nous a fourgué l'insipide scénario avec Krystina et Cassie Yates...
Ca a complétement ruiné la 2ème partie de la saison 7!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 14 Oct - 14:44

Je suis du même avis que Gilles. Dès l'apparition du personnage d'Alexis dans DYNASTY et son arrivée à Denver, on comprend qu' autant elle est éprise de haine et de vengeance envers Blake, autant elle a toujours de vrais sentiments profonds pour lui et conserve l'espoir de le reconquérir et de retrouver sa place auprès de lui et de leurs enfants, d'où ses multiples tentatives pour se débarrasser de Krystle, l'éternelle rivale.
C'est une intrigue capitale dans la série, elle marquera d'ailleurs le début du succès de DYNASTY.
Même s'il est vrai que ces deux épisodes de la 7e saison (intitulés "Une ancienne histoire d'amour"/"A love remembered" dans la VO) sont absolument magnifiques, (on ne peut s'empêcher d'être émus devant la vulnérabilité et la sincérité d'Alexis dans des scènes poignantes où Joan Collins nous montre tout son talent), il aurait été intéressant d'aller beaucoup plus loin dans le rapprochement entre Blake et Alexis. Il aurait ainsi été intéressant que l'amnésie de Blake se prolonge, et l'amène ainsi à remettre sa vie en question et faire ensuite un choix entre Krystle et Alexis, même si l'on se doute que son choix final se serait porté vers Krystle, le grand amour de sa vie. Au moins le téléspectateur aurait été jusq'au bout de cette intrigue qui avait démarré dans la 2e saison, nous aurions eu le plaisir de voir Alexis accéder à son rêve, même s'il n'aurait été que de courte durée, et il y a fort à parier que la série aurait ainsi trouvé un nouveau souffle, au lieu de s'essouffler comme elle l'a fait...


EXTRAIT DE "SECOND ACT" (SUITE) :

L'édition de PLAYBOY de Noël 1983 devint un objet collector et l'un des numéros les plus vendus. Je trouvai les photos excellentes, l'ensemble me plaisait. John Forsythe fut un peu moins enthousiaste. Il se plaignit amèrement à Aaron que j'étais "une honte pour notre beau feuilleton".
Mais cela passa, des relations cordiales se renouèrent une fois de plus, et je devins une sorte d'héroïne pour les plus de quarante ans. (NOTE : Joan avait 50 ans à l'époque).

A SUIVRE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 17 Oct - 19:28

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Une autre star fut engagée dans DYNASTY pour y apporter un peu plus de piment, l'acteur allemand Helmut Berger, que je connaissais depuis de nombreuses années : il était beau, complètement fou, et terriblement amusant. Il avait eu une carrière variée depuis qu'il avait été découvert en 1969 par Luchino Visconti qui l'avait engagé dans THE DAMNED (NOTE : "LES DAMNES"), où il était devenu une idole avec ses airs de méchant éblouissant. Helmut ne cachait pas son penchant pour les boîtes de nuit et la fête, et nous avions fait la paire ensemble à Paris et à Rome dans les années soixante-dix. Toujours entouré de joyeux lurons, Helmut était de très bonne compagnie,et j'étais ravie qu'il vienne jouer dans DYNASTY Peter De Vilbis, le dernier petit ami en date de Fallon.
"Bonjour ma chérie," une voix vaguement familière et rauque s'éleva un matin. Il était six heures,et une tasse de café fumant en mains, je me dirigeais vers ma loge pour commencer à me préparer. Un être pâle, maigre, apparemment fatigué se tenait devant l'entrée de sa minuscule caravane.
"Bonjour." Je n'étais pas disposée à discuter avec quelqu'un que je ne connaissais pas, et avant d'avoir pris ma caféine du matin je ne suis pas des plus vives. Je poursuivis mon chemin.
"C'est Helmut !" Il descendit les marches pour me serrer très fort dans ses bras, à l'européenne. "Tu ne me reconnais pas, ma chérie ?"
Nous analysames secrètement tous les deux nos visages peu frais du matin.
"Mon dieu, quelle nuit." Il passa une main dans sa luxuriante chevelure blonde. "Je suis épuisé".
"Tu n'es évidemment pas sorti hier soir alors que tu devais te lever si tôt ce matin ?" demandai-je.
"Bien sûr que si, ma chérie. Oh, vous les américains, vous prenez tous le métier d'acteur trop au sérieux", me dit il d'un air moqueur.
"Mon chéri", lui dis-je sur un ton de réprimande, "puis-je te rappeler que je ne suis pas américaine. Ecoute, tu ferais mieux de prendre ce travail au sérieux. Les dialogues peuvent sembler faciles à apprendre, mais c'est une vraie saloperie."
"Ne t'en fais pas ma chérie. Je n'ai jamais eu de problème avec mes dialogues."
Il me serra à nouveau dans ses bras, et nous partimes nous faire beaux.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 17 Oct - 19:36

Laughing Je sens qu'on va bien se marrer avec la suite!
Il a été viré car il buvait trop sur le tournage, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 17 Oct - 21:09

Que va t'il se passer ? Je n'en dirai rien NO COMMENT ! si ce n'est que je vous donnerai la suite de cette histoire vendredi...
(Au passage Gilles, merci pour la longue traduction de la suite de l'article de Linda thumright )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex6
MEGA Foro FAN
avatar

Nombre de messages : 134
Localisation : Sud
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 17 Oct - 23:20

Merci Thierry pour tes traductions sur le livre de Joan, c'est très sympa de faire ça sur ton temps. j'ai hâte de savoir la suite BRAVO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 21 Oct - 15:42

Merci ! Voici la suite comme promis...

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

En l'espace d'une semaine, des rumeurs filtrèrent sur le plateau comme quoi Helmut avait des problèmes avec son texte. A tel point qu'un nouveau personnage, un avocat américain, fut rapidement imaginé pour le représenter. De nombreux dialogues d'Helmut furent donnés à l'avocat, et plus les épisodes pour lesquels il avait signé passaient, moins il avait de paroles à dire. Un jour il vint me trouver. Il paraissait fabuleux, les excès qu'il admettait ouvertement étaient bien camouflés par un épais maquillage au tein mat.
"Pourquoi me font-ils çà, ma chérie ?" me demanda-t-il avec désespoir. "Dis moi la vérité, s'il te plaît".
Ce n'était pas mon rôle de lui dire la vérité, alors je lui demandai sur le ton d'une maîtresse d'école, "Tu es encore sorti hier soir, mon chéri ?"
Il sourit avec attendrissement, le parfait petit garçon perdu.
"Bien sûr, ma chérie. Camilla avait organisé une soirée magnifique. Pourquoi n'es tu pas venue ?"
"Tu sais pourquoi, mon chéri. Le travail d'abord. Il faut que tu prennes conscience que l'on ne peut faire la fête dans cette ville que le vendredi et le samedi soir."
"Ennuyeux, très ennuyeux. Tu passes à côté de tas de choses, Joanie. Il faut que tu vives ta vie à fond, ma chérie."
"Se saouler lors de soirées avec une bande de personnes que je ne connais pas et prendre des substances bizarres, çà ne donne pas vraiment l'image du parfait acteur ou de la parfaite actrice." lui dis-je sur un ton guindé.
Il haussa les épaules. "Il faut que tu t'amuses, ma chérie. Tu deviens vieux jeu."
"Je m'amuse lorsque je vais à Londres à des soirées. Helmut, Los Angeles est une ville où l'on travaille, et si tu dois aller devant cette caméra, il te faut six ou sept heures de sommeil."
"Ma chérie," me dit-il en me lançant un clin d'oeil, "tu deviens vraiment morne. Est-ce bien la fille qui dansait autrefois avec moi toute la nuit chez Régine ?"
"C'est bien elle", lui dis-je avec un large sourire, "mais maintenant je garde toute mon énergie pour le plateau, et c'est ce que tu devrais faire aussi."
"Ennuyeux, ma chérie, trop, trop ennuyeux." Il sauta dans sa décapotable rouge. "Il y a plus important dans la vie que de jouer la comédie."
Tristement, les tout-puissants de DYNASTY ne furent pas satisfaits de la performance d'Helmut, c'est ainsi qu'ils se séparèrent ensuite de lui.
Il doit y avoir une morale quelquepart.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex6
MEGA Foro FAN
avatar

Nombre de messages : 134
Localisation : Sud
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Sam 22 Oct - 15:07

eh bien ce Helmut, il n'a pas compris que pour être un bon acteur, il faut dormir!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 24 Oct - 19:22

Oui Alex6, tu as bien trouvé la morale de l'histoire même si le sommeil ne résout certainement pas tout pour être un bon acteur, mais il est vrai que Joan est réputée pour sa rigueur professionnelle, ainsi que pour sa ponctualité sur les plateaux de tournages ou d'émissions de télévisions...
Son principal défaut, un mauvais caractère, qu'elle compense par son grand sens de l'humour...

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

L'influence de Nolan (NOTE : Nolan Miller) contribua à faire de DYNASTY un grand succès. Styliste de talent travaillant pour le cinéma et la télévision depuis des années, il était très beau, mesurait plus d'un mètre quatre-vingt dix, avec d'épais cheveux ondulés roux et des yeux bleus rieurs. Bien que timide, il avait un formidable sens de l'humour et faisait parfois de tordantes imitations de ses clientes les plus excentriques. Nolan est l'un des rares stylistes à réellement vouloir faire que ses femmes paraissent sous leur plus beau jour. Les tenues hideuses que d'autres stylistes nous poussent à porter, ce n'est pas pour lui. Non Monsieur, Nolan souhaitait que ses actrices paraissent fabuleuses, et nous le fûmes. Je l'adorais, et nous devinmes de proches alliés, nous concertant tous les jours quant aux tenues qu'Alexis allait porter, ou ne pas porter du tout puisqu' Aaron adorait me mettre sous des draps de satin ne portant rien d'autre qu'un acteur à mes côtés.
Nolan aimait habiller Alexis en rouge, c'est ainsi que lorsque je fus jetée en prison avec une bande de prostituées, Alexis portait pas loin d'un million de dollars de bijoux et une robe décolletée écarlate, le visage barbouillé de larmes. Debout derrière les barreaux, elle hurlait, "Je suis innocente, innocente, vous m'entendez ?" pendant que vingt-cinq femmes provenant de la rue la huaient et la disputaient, un spectacle incongru.

A SUIVRE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 28 Oct - 14:58

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Les soap operas s'en sortent avec un meurtre. Ils peuvent même remplacer un acteur qui interprétait un personnage par un autre. Par exemple Al Corley interprétait Steven Carrington dans la première saison, mais à la fin de la deuxième année il fut lassé du personnage, et se mit ABC à dos en apparaissant dans des talk-shows en déclarant, en résumé, "DYNASTY c'est de la merde, et il n'y a que les idiots qui le regardent."
Inévitablement, Steven fut comme par hasard pris dans une explosion sur une plate-forme pétrolière en Indonésie, mais quelques épisodes plus tard on le voit se remettre à l'hôpital, avec de gros bandages. Quelques semaines plus tard lorsque l'on enlève les bandages, qu'y découvre-t-on, Steven n'était plus Al Corley mais Jack Coleman.



Lorsque Pamela Sue Martin s'en alla, Emma Samms la remplaça dans le rôle de Fallon. Cette fois, aucune explication ne fut donnée au public pour savoir pourquoi Fallon avait non seulement un visage complètement différent, mais aussi un accent brittanique.
Quoiqu'il en soit le public l'accepta, comme il acceptait tout dans DYNASTY : aucune erreur ne pouvait être commise dans les premières saisons, et en 1984 nous étions toujours le programme numéro un dans les indices d'écoute.



A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 31 Oct - 20:36

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Au milieu des années quatre-vingt, les trois principales chaînes de télévision avaient tant perdu de leur prédominance au profit du câble qu'elles faisaient presque preuve de déraison dans leur quête d'audience.
L'argent ne fut soudainement plus un problème à ABC, et "faire grimper les audiences" fut leur appel aux armes.
Faire venir d'autres stars dans DYNASTY représentait un coûteux stratagème, mais la chaîne pensait que cela les ménerait encore plus au sommet. Nous, les acteurs, étions quelque peu sceptiques, après tout DYNASTY se portait encore très bien, figurant systématiquement parmi les cinq programmes les plus regardés avant que ne soient engagés en renfort Rock Hudson, George Hamilton, Charlton Heston, Ali McGraw et Helmut Berger. Mais ABC et Messieurs Spelling et Cramer n'étaient pas de notre avis ; des stars et encore plus de stars était leur nouveau crédo, et elles défilèrent sur notre plateau, avec d'énormes salaires et des intrigues absurdes apparemment inventées à la hâte, dans l'instant.



A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 31 Oct - 21:02

THIERRY a écrit:

Lorsque Pamela Sue Martin s'en alla, Emma Samms la remplaça dans le rôle de Fallon. Cette fois, aucune explication ne fut donnée au public pour savoir pourquoi Fallon avait non seulement un visage complètement différent, mais aussi un accent brittanique.
Quoiqu'il en soit le public l'accepta, comme il acceptait tout dans DYNASTY : aucune erreur ne pouvait être commise dans les premières saisons, et en 1984 nous étions toujours le programme numéro un dans les indices d'écoute.
Encore une confusion chez Joan:
La série est numéro un en 58, et à ce moment-là Emma Samms n'était apparue qu'une fois et en coup de vent.
De plus, il n'est pas très objectif de dire que ce changement d'actrices a été bien accepté par le public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
CHRIS_W
Le WEBMASTER
avatar

Masculin Nombre de messages : 339
Age : 50
Localisation : GIRONDE ( 33 )
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mar 1 Nov - 21:12

EN 58 !!!! TU VEUX DIRE 1985 MORT de RIRE En réalité pas d'explications au changement de Fallon mais un changement de tableau, l'mage de Pamela ayant été remplacée par celui d 'Emma, les producteurs pensaient que cela ne serait pas très crédible d'utliser encore le coup de la chirurgie esthétique et ont juste utilisé ce procédé ...

_________________
Merci de votre fidélité Kris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie2000.free.fr/
JEROME
MEGA Foro FAN


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 10/07/2005

MessageSujet: ???   Mer 2 Nov - 2:24

Qui Helmut Berger incarne-t-il dans la série ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mer 2 Nov - 10:23

Peter de Vilbis, l'amant de Fallon dans la saison 4. ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 4 Nov - 15:44

[/quote]
Encore une confusion chez Joan:
La série est numéro un en 58, et à ce moment-là Emma Samms n'était apparue qu'une fois et en coup de vent.
De plus, il n'est pas très objectif de dire que ce changement d'actrices a été bien accepté par le public.[/quote]

Je l'ai déjà souligné, il y a en effet quelques inexactitudes dans "SECOND ACT", le plus souvent d'ordre chronologique, et je le déplore, Joan n'a pas été assez rigoureuse !
Quant à savoir si Emma Samms a été bien acceptée ou non par le public américain, je ne peux ni infirmer ni confirmer cette information puisque je n'ai pas d'autre source ou d'autre écho à ce sujet. En 85, si Fallon apparaît "en coup de vent" dans DYNASTY il ne faut pas oublier qu'elle apparaît par contre en permanence dans THE COLBYS, il est donc sous entendu que lorsque Joan déclare que le changement d'actrice a été bien accepté, elle se réfère au public des 2 séries, qui sont indissociables, les téléspectateurs étant logiquement les mêmes pour les 2 séries. Et il ne faut pas oublier que si en France THE COLBYS n'a pu être vu que par un public restreint, aux Etats Unis il en était bien sûr tout autrement, et le personnage de Fallon interprété par Emma Samms était bien sûr très présent en 1985 dans l'esprit du téléspectateur américain, donc rien à voir avec un coup de vent...


EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Rock Hudson fut la première superstar à nous faire l'honneur de sa présence. Il avait été le héros de tous les américains des années cinquante, grand, le corps bien dessiné, beau, l'idole des femmes, qui essayait toujours de séduire la professionnelle Doris Day dans des comédies légères. Pendant des années, ses extravagantes soirées homosexuelles étaient devenues une sorte de légende à Hollywood à cause des bataillons de beaux jeunes gars qu'il invitait toujours.
En 1985, bien que frisant la soixantaine, son charme renversant s'en était allé depuis longtemps. Lors de son premier jour dans DYNASTY, je m'assis à ses côtés dans la salle de maquillage, l'observant du coin de l'oeil alors qu'il regardait fixement avec mélancolie ses traits ravagés dans le miroir. Jack Freeman, le maquilleur, essayait de réarranger ce visage autrefois magnifique, pour une scène d'amour avec Linda. Je trouvai qu'il avait de quoi faire car le visage de Rock paraissait épouvantable : maigre, les yeux creux et beaucoup trop mince. Il paraissait épuisé comme un homme qui se serait gravement soûlé pendant un mois.
Il fuma cigarette sur cigarette pendant sa séance de maquillage, et nous discutâmes poliment de nos scènes à venir. Tout le temps où il fut assis, il se gratta en permanence et se frotta le dos de haut en bas contre la chaîse en cuir. C'était quelquechose d'inhabituel, c'est le moins que l'on puisse dire, et je me demandais quel pouvait être le problème. Après qu'il fut parti, Gerald Solomon, mon coiffeur, me dit à voix basse, "Je crois qu'il a le Sida".
"Je ne suis pas vraiment sûre de savoir ce que c'est," lui dis-je.
"Moi non plus, mais j'ai entendu dire que c'est mortel, " répondit Gerald.
Au début des années quatre-vingt, peu de gens connaissaient quoi que ce soit du Sida, comment il pouvait s'attraper ou s'il était très contagieux. La première fois que j'en avais entendu parler, c'était au mois d'août 1982. Je faisais la couverture de US magazine, et à côté d'annonces concernant d'autres articles, un titre sinistre : "Un mystérieux cancer qui tue les homosexuels." On ne lui avait pas encore donné de nom, mais à présent, moins de deux années plus tard, c'était devenu un sujet sur lequel les gens commençaient à être pris de paranoïa.
"Ne touche à aucune de ces brosses," mit en garde Gerald, tandis que lui et Jack désinfectaient leur matériel professionnel avec plus de soin que d'habitude.
"Mais comment peut on l'attraper ?" demandai -je.
Gerald, qui était ouvertement homosexuel, haussa les épaules. "Personne ne le sait vraiment, mais on dit que l'on peut l'attraper en touchant quelqu'un qui est infecté, ou en buvant dans le même verre, ou même en se servant d'un couvert qu'une personne infectée aurait utilisé."
Linda arriva et nous écoutâmes solennellement les théories de Gerald. Une maladie hautement infectueuse pour laquelle il n'y avait aucun traitement connu, c'était plutôt terrifiant. Linda fut inhabituellement silencieuse lorsqu'elle se prépara pour sa scène d'amour avec Rock, qui devait être tournée juste après la mienne.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex6
MEGA Foro FAN
avatar

Nombre de messages : 134
Localisation : Sud
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 4 Nov - 19:45

Merci à toi, pour le grand résumé, c'est tjrs un plaisir de lire la vie de Joan

c'est bizarre la vision du sida dans les années 80, comment les gens en avaient peur, au point de desinfecter les brosses et autres accessoires etc... et de dire de ne pas le toucher (Rock Hudson), heureusement maintenant c'est plus comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 7 Nov - 19:41

Merci ! Juste une précision, il ne s'agit pas de résumés, mais de la traduction directe des passages que Joan consacre à DYNASTY dans son autobiographie.
Pour le Sida, il est sûr que beaucoup de chemin a été fait depuis les années 80, mais malheureusement il en reste encore beaucoup à faire au niveau traitement, même s'il est vrai que les mentalités ont changé et que les gens sont plus informés, c'est sûr...


EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

Une fois que notre scène fut mise en boîte, je me rendis sur le plateau de Rock et de Linda, où la tension était palpable. Ils répétèrent jusqu'au moment de l'étreinte, quand Irving Moore cria, "Coupez". Mais quand ils finirent par s'embrasser, Rock se donna au maximum. Il étreignit Linda avec violence, l'embrassa avec une passion agressive. Comme la sainte Krystle, qui n'avait jamais été infidèle à Blake, Linda était supposée se débattre pour lui échapper, mais Rock se montra presque sauvage dans ses ébats amoureux. Gerald et moi observions d'un coin du plateau, et je n'en revenais pas du courage de Linda.
"Elle pourrait l'attraper !" soufflai-je.
Gerald me fit signe de la tête que oui, et me dit, "Pourvu seulement qu'il ne la morde pas."
Dès qu'Irving cria "Coupez. C'est bon les enfants, c'est dans la boîte.", Linda se précipita à la salle de bains où elle passa quinze minutes à se brosser les dents, à se gargariser avec un antiseptique, et à se frotter le visage.

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex6
MEGA Foro FAN
avatar

Nombre de messages : 134
Localisation : Sud
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Lun 7 Nov - 22:32

t'inquiete, je le sais, que c'est toi qui prend beaucoup de temps pour traduire, merci encore c'est genial!

mdr Linda Evans qui se brosse les dents pendant 15min, vive la parano, enfin c'est aussi l'epoque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles_Denver
LE TOP DES FORO FANS
avatar

Masculin Nombre de messages : 1596
Age : 37
Localisation : Nice
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Mar 8 Nov - 12:54

Moi ça ne me fait pas rire, la pauvre elle a dû flipper à mort!
En plus, après cette histoire, beaucoup de gens ont refusé de lui serrer la main ou de l'approcher et elle en a terriblement souffert parait-il.
shaking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie.wifeo.com/
THIERRY
LE TOP DES FORO FANS


Masculin Nombre de messages : 1538
Age : 45
Localisation : RENNES
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 11 Nov - 14:06

EXTRAITS DE "SECOND ACT" (SUITE) :

"Tu es plus courageuse que moi," lui fis-je remarquer le lendemain au maquillage.
"Que pouvais-je faire ?" dit-elle simplement. "Je ne voulais pas blesser Rock dans ses sentiments."
J'admirais l'altruisme de Linda, mais pas sa prise de risque inconsidérée. Il se révéla que je n'étais pas la seule actrice à craindre d'attraper le Sida lors d'une scène de baiser. Quand les médias eurent l'information que Rock était atteint par la maladie et son indifférence quant à la possibilité de contaminer Linda, ce fût la folie. Des dizaines d'actrices appelèrent leur agent, refusant même de toucher les acteurs qu'elles suspectaient d'être homosexuels.
C'était une situation inconfortable et difficile pour tout le monde, particulièrement pour les acteurs, qui sont généralement réputés pour leur tolérance et leur libéralisme.
Sur le plateau de DYNASTY, nous assistâmes à la dégradation de Rock avec une profonde tristesse. Chaque semaine il paraissait plus faible, plus vulnérable, le visage horriblement tiré, mais il ne voulait toujours pas admettre la maladie ; il continuait de fumer quarante cigarettes par jour et de prendre sa vodka comme un marin en permission.
Deux semaines plus tard, je dûs tourner une autre scène avec lui. Il était à présent si faible qu'il devait s'asseoir entre chaque prise, et si amaigri que ses vêtements tenaient sur lui comme s'il n'était rien de plus qu'un crochet de portemanteau métallique. L'excellent professionnel qu'il était joua la scène sans incident. Quelques semaines plus tard il se rendit à l'Hôpital Américain à Paris, pour des soins complémentaires, mais revint aux Etats-Unis car il n'y avait toujours pas de traitement.
Rock Hudson décéda en octobre 1985 dans sa maison d'Hollywood, The Castle. Il était devenu plus célèbre en tant qu'homosexuel tué par le Sida que comme il ne l'avait été en tant que l'un des plus beaux acteurs du cinéma.
Elizabeth Taylor déclara lors de ses funérailles, "Seigneur, faîtes qu'il ne soit pas mort en vain."

A SUIVRE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alex6
MEGA Foro FAN
avatar

Nombre de messages : 134
Localisation : Sud
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 11 Nov - 20:27

merci Thierry

c'est triste la fin de vie de Rock Hudson, 40 cigarettes par jour... et mourrir de cette Pu*** de maladie... qui n'a toujours pas de remède PLEURE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHRIS_W
Le WEBMASTER
avatar

Masculin Nombre de messages : 339
Age : 50
Localisation : GIRONDE ( 33 )
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   Ven 11 Nov - 21:32

Ce qu'il ne dise pas, c'est qu 'un acteur est mort à cause de Roch Hudson, on l a vu pendant longtemps dans dynastie ( un beau brun, le palefrenier )il a été contaminé par Roch Hudson et il est mort du Sida aussi !

_________________
Merci de votre fidélité Kris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dynastie2000.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY   

Revenir en haut Aller en bas
 
JOAN COLLINS RACONTE DYNASTY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Film] The time of their lives avec Pascal Hénault (2017)
» WILKIE COLLINS : le roi du suspens
» [VIDEO] Une tite fille cute raconte une histoire...
» Wilkie Collins : Résumé des oeuvres citées...
» Histoires extraordinaires - Pierre Bellemare raconte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM OFFICIEL DE DYNASTIE ... :: DYNASTIE ET VOUS ...-
Sauter vers: